Le gouvernement interfère dans la gestion du CES

Messoud Ould BelkheirSelon des sources du Conseil Economique et Social, le gouvernement mauritanien s’est permis de s’impliquer directement dans la gestion des fonds de cette institution sans que sa présidence qui est légalement responsable de cela ne soit au courant. C’est ainsi, confirme la source, que le gouvernement a bloqué les salaires des fonctionnaires du CES depuis le mois d’août. Une mesure considérée comme purement politique puisqu’elle intervient juste après les déclarations du président du CES, Messoud Ould Belkheir confirmant son refus de participer aux assises préliminaires du dialogues organisées le 7 septembre 2015. Selon les sources, le gouvernement est intervenu de nouveau en versant les salaires de certains employés et en suspendant ceux de tous les fonctionnaires engagés par le président Messoud Ould Belkheir après son investiture comme président de ce conseil. Selon les mêmes sources, la présidence du conseil a reçu en juillet 2015 une lettre du ministère des finances lui annonçant l’augmentation de son budget de 50 millions d’ouguiyas. Mais, le ministère a désisté puisque cette augmentation n’est pas apparue dans le budget du CES pour l’exercice 2016. La source a indiqué que le montant des salaires des fonctionnaires que le gouvernement a suspendus ne dépasse 1,5 million. Ce qui démontre l’abus du gouvernement vis-à-vis des lois, des traditions et de la morale de l’administration.

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge