Le groupe de pirates tunisiens, Fallaga, attaquent plusieurs sites web d’institutions françaises

 Pirate-le-groupe-de-pirates-tunisiens-fallaga-attaquent-plusieurs-sites-web-d-institutions-francaises_LAgence Ecofin : Le groupe « Tunisian Fallaga Team » a décidé d’agir en dehors de la Tunisie. Ces pirates viennent d’attaquer plusieurs sites web d’institutions françaises. Sur leur page Twitter, les hackers tunisiens ont revendiqué plusieurs attaques de sites Internet au rang desquels ceux de l’Institut Emilie du Châtelet, du Palais des papes, du Mémorial de Caen, de la fondation Jacques Chirac ou encore du Centre de la mémoire d’Oradour.

Les actes piratage ont commencé à se manifester ce dimanche 11 janvier 2015, jour de la grande marche de Paris pour dire non au terrorisme. Plusieurs pages d’accueil de site ont affiché le message suivant : « J’atteste qu’il n’y a de dieu qu’Allah. J’atteste que Mahomet est son messager ». A côté, il y avait le logo du groupe représentant un combattant qui brandit le drapeau tunisien.

Les pirates ont également proféré la menace suivante : « Si ce piratage ne vous a pas suffi, nous vous adressons le message suivant : nous sommes habitués à votre faiblesse quand vous avez tué des innocents en Tunisie et en Algérie. Mais aujourd’hui, nous n’allons pas nous taire. Vous êtes des chiens, nous n’aurons aucune pitié pour vous ».

Des centaines de sites d’institutions françaises ont été piratés ces derniers jours et on ne sait pas si tous ont été les victimes du groupe « Tunisian Fallaga Team ». Il y a quelques jours, ce sont ces mêmes pirates qui ont attaqué le site de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica) en Tunisie. Ils disaient agir en représailles contre le régulateur qui garde le silence face à certaines dérives des médias.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge