Le groupe Etat islamique montre un enfant exécutant des otages

ihadisteLes jihadistes du groupe État islamique ont diffusé mardi une vidéo affirmant montrer un jeune garçon exécutant avec un pistolet deux hommes accusés de travailler pour les services de renseignement russes.

Cette vidéo est la première diffusée par le groupe ultra-radical sunnite montrant un enfant exécutant des prisonniers en Syrie ou en Irak. Jusqu’à présent, l’EI avait filmé des jeunes regardant des mises à mort, combattant ou s’entraînant au maniement des armes.

L’enregistrement de sept minutes montre deux hommes agenouillés qui sont abattus par un enfant d’une dizaine d’années après avoir été filmés durant leur interrogatoire sur leurs prétendues tentatives d’infiltrer l’EI en Syrie. Titrée en anglais « Découverte d’un ennemi intérieur », la vidéo est commentée en russe et débute par l’interrogatoire de l’un des deux hommes qui dit être un citoyen kazakh.

Il affirme avoir été recruté par les services de renseignements russes (FSB) pour se rapprocher d’un combattant de l’EI, dont le nom n’est pas donné. Le second, dont la nationalité n’est pas révélée, mais qui dit avoir travaillé auparavant pour le FSB en Russie, déclare avoir été chargé de tuer un combattant de l’EI qu’il ne nomme pas.

Les deux hommes déclarent qu’il leur a été demandé de collecter et de transmettre des informations sur les membres de l’EI en Syrie. Après les interrogatoires, la vidéo est coupée pour reprendre sur une scène extérieure où l’on voit un combattant de l’EI en treillis, portant une barbe, debout à côté d’un jeune garçon armé d’un pistolet.

L’homme récite des versets religieux et déclare que les deux hommes « sont détenus par des lionceaux du califat »autoproclamé par l’EI. Le garçon porte de longs cheveux et est vêtu d’un sweater et d’un pantalon militaire. Les deux accusés, portant une tenue grise, sont agenouillés devant l’homme et l’enfant. Ce dernier tire sur chacun d’eux d’abord à la tête puis plusieurs autres fois après qu’ils se soient effondrés.

A la fin, le garçon apparait sur une autre vidéo de propagande diffusée en 2014 dans laquelle il dit vouloir tuer des « infidèles ». Le garçon déclare s’appeler Abdallah et venir du Kazakhstan. Aucun commentaire n’était disponible dans la soirée de la part du FSB sur cette vidéo.

Source : RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge