Le Haut commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’homme organise un colloque sur la justice transitionnelle

Le Bureau du Haut commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme a organisé samedi soir, à Nouakchott, un colloque sur « la justice transitionnelle: normes et mécanismes ».

Droits de l'homme_07-04-2013-M00002Les participants au colloque ont suivi plusieurs interventions portant sur les normes internationales de la justice transitionnelle et deux exposés sur les expériences marocaine et sud africaine dans le domaine de l’application de cette justice.
La rencontre a connu aussi un exposé sur les mécanismes et les voies suivis par le gouvernement mauritanien pour résoudre le dossier du passif humanitaire, les acquis et les réalisations qu’elle a enregistrés à travers la résolution de ce dossier.
dans un mot prononcé pour la circonstance, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck, directeur des Droits de l’Homme a remercié le bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les Droits de l’Homme pour l’appui qu’il apporte aux efforts déployés par le gouvernement mauritanien dans le but de protéger et de promouvoir les Droits de l’Homme dans le pays.
Pour sa part, le représentant du Haut Commissariat des Nations unies pour les Droits de l’Homme, M. Paul Jato, a souligné qu’en organisant ce dîner-débat, le bureau du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux relations avec la Société Civile, escompte offrir une plate-forme pour nous d’échanger d’une manière structurée en vue de développer davantage l’approche sur la Justice Transitionnelle et dégager des stratégies efficaces et réalistes, d’offrir des informations sur les différents mécanismes régionaux et internationaux qui ont été développés dans le monde et permettre aux Mauritaniens d’avoir des références fiables pour développer leur propre stratégie de justice transitionnelle adaptée à leur contexte.

Source : AMI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind