Le jour où Senghor a voulu faire arrêter Abdou Diouf

Abdou Diouf Le cours de l’histoire peut tenir à un fil. Qui eut cru qu’avant de lui céder le fauteuil de président de la République du Sénégal, après l’avoir façonné, bichonné et avoir balisé le chemin pour lui, Léopold Senghor a failli faire arrêter Abdou Diouf ? C’est ce qui est arrivé en 1962, selon l’ancien gouverneur adjoint du Sine-Saloum Moustapha Kane, 90 ans aujourd’hui, qui raconte l’histoire dans son livre « Mémoires d’un haut fonctionnaire prince de Bosséa » dont Le Quotidien a publié ce samedi les bonnes feuilles.

On était en pleine crise au sommet de l’exécutif sénégalais. Le pays était divisé entre partisans de Dia et ceux de Senghor. Ministres, députés, hauts fonctionnaires…, chacun devait choisir son camp.

Devant les hésitations de Diouf, alors gouverneur du Sine-Saloum, Senghor ordonne au colonel Oumar Ly, commandant d’armes de la région, d’arrêter le futur chef de l’État s’il refuse de se ranger à ses côtés. Le vieux Moustapha Kane, adjoint de Diouf à l’époque, rapporte que son supérieur était embarrassé et répétait sans cesse que Dia était son père, qu’il voulait lui rester fidèle.

Sachant que les carottes étaient cuites pour ce dernier, raconte Moustapha Kane, le père d’Abdou Diouf et son ami Habib Thiam réussissent à convaincre Diouf de soutenir Senghor.

La suite on la connaît.

Source: SenewebNews-RP

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge