Le juge Jean-Louis Bruguière qualifie de « calomnieux et diffamatoires » les propos du député Mamère

brouguere-jamal
L’ancien juge français spécialisé dans la lutte antiterroriste Jean-Louis Bruguière a qualifié de « calomnieux et diffamatoires » les propos « tenus en Europe » dans le but de « nuire à la stabilité du pays considéré, à ses institutions et à son président et à la relation bilatérale entre la Mauritanie et l’Union européenne ».


« Tous ces propos ne sont pas fondés » et ont été tenus « dans une vision assez partisane et idéologique », a précisé le juge Bruguière devant la presse à l’issue d’une audience avec le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, jeudi à Nouakchott.
L’ancien juge français faisait allusion à des accusations adressées dernièrement par le député français Noel Mamère contre le Président de la République.
« Les éléments que j’ai pu accumuler dans le cadre de mes activités vont à l’encontre de ces accusations calomnieuses », a dit le juge Bruguière. Et de souligner: « en tant que juge, je suis le premier à dénoncer des excès comme tout un chacun ; par contre, je ne peux que m’insurger lorsqu’il y a, à des fins pauliciennes, partisanes ou idéologiques, des propos calomniateurs infondés ».
Il a par ailleurs salué « l’action résolue menée activement par la Mauritanie à la fois contre les réseaux » d’Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et la « criminalité organisée qui y est associée » voire même « indissociable », qu’il s’agisse de la lutte contre les réseaux de stupéfiants et de tous les trafics dans la région ou des enlèvements de ressortissants étrangers contre des rançons.
« J’observe que la Mauritanie a une vraie stratégie de lutte contre le terrorisme dans un environnement qui est incontestablement fragile », s’est il félicité, considérant que même si la sécurité est revenue et que la zone du nord Mali est pacifiée, tout reste à solidifier.
L’ancien juge français a estimé que « dans cet ensemble fragile, la Mauritanie constitue un pôle majeur et important de résistance, de résilience et de bonne gouvernance où la sécurité a été restaurée et des efforts considérables de développement » ont été déployés.
Et d’ajouter: « comme observateur relativement éclairé, avec une certaine expérience, et ami de la Mauritanie, je vois que ce pays « joue et continue à jouer un rôle important dans l’équilibre régional et la relation » entre la Méditerranée, la zone sahélo-saharienne et l’Europe.
Pour lui, « la Mauritanie est un pays fort et un point d’appui important ».
« Je ne peux que me féliciter de la façon dont, aujourd’hui et même hier, les problèmes sécuritaires et globalement ceux concernant le terrorisme et la lutte contre la criminalité organisée ont été maîtrisés », a conclu le juge Bruguière.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind