Le maire pourrait être libre dans les 48 heures

matalePlusieurs sources concordantes sont fermes. Le maire Mohamed ould MATALLA pourrait être libre dans les 48 heures. Une solution concertée aurait été trouvée quant au remboursement d’un montant de près de 100 millions d’ouguiyas. Ce montant serait sorti des caisses de la mairie entre 2014 et 2015 selon un contrôle dirigé par l’inspecteur Ould BOYAH. Serait-il détourné pour des besoins extra-communaux ou alors sous forme de gestion peu orthodoxe ?           En tout cas,  tous sont unanimes que le maire tout comme le trésorier Daha SY d’ailleurs arrêté avec lui le même jour, le 29 avril,  n’auraient pas profité de cet important et faramineux pactole. L’imminence de cette libération et son retour au fauteuil de maire même si on parle d’un remboursement de 50% du montant incriminé par l’IGE montre l’innocence du maire.  Celui-ci aurait  été victime d’injustice car pour certains en tant qu’élu du peuple, une certaine procédure devrait être suivie avant sa brusque arrestation. Notons qu’une solution aurait été trouvée pour dissocier les montants que devaient rembourser les deux cadres.  Si le maire, après moult tractations,  aurait accepté de rendre une partie, le trésorier aurait dit qu’il ne reconnait rien et que l’Etat n’a qu’à faire ce qu’il veut.     Signalons  que l’histoire de la mairie de Nouadhibou, depuis sa création en 1986, ne retient qu’une seule arrestation c’est celle de Ould MOICHINE en 97. Les autres tels que Ould CHREIF  ou Ould TMANE auraient été sommés de rembourser sans être inquiétés.

Source: Nordinfo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge