- Le Mali, la Libye et Boko Haram constituent les principaux axes du discours prononcé par Ould Abdel Aziz

M L MSAHARA MEDIA: Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré que les Etats membres du « processus de Nouakchott » sont appelés à renforcer leur arsenal sécuritaire et à le mettre à jour pour faire face au grand défi que constitue la menace terroriste dans la sous région.

Il a ajouté, à l’ouverture du premier sommet des chefs d’Etat du « processus de Nouakchott », ce jeudi au palais des congrès, que la situation au nord Mali appelle à une action plus forte et mieux concertée.
Le président mauritanien a félicité l’ONU, la CEDEAO, l’UE et l’OCI pour ce qu’il a qualifié de « résultats positifs » obtenus lors des discussions d’Alger entre les différents protagonistes de la crise malienne.
Il a indiqué qu’un accord définitif sur cette question contribuera sans nul doute à la recherche de la paix et de la stabilité dans la zone.
Parlant de la Libye, le président mauritanien a déclaré que la situation dans ce pays sur le plan politique et sécuritaire a une incidence négative sur la stabilité dans la zone.
Ould Abdel Aziz a appelé la communauté internationale à contribuer à la recherche d’une solution politique consensuelle qui permette à la Libye de retrouver la stabilité.
Enfin, évoquant le cas de Boko Haram au Nigeria, le président mauritanien a déclaré que pour venir à bout de cette organisation terroriste, il faut une vaste opération à laquelle prennent part tous les pays de la sous région.
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge