Le ministère de l’Education nationale gagne le pari d’une bonne organisation des examens de fin d’année

education ministere_0Contrairement à l’année scolaire 2014/2015, aucun problème de fraude ou de fuite de sujets n’a été signalé lors des examens de fin d’année concernant notamment le concours d’entrée  en 1ère année du secondaire, le Brevet  et le Baccalauréat mauritanien Et cela grâce à la détermination du ministre de l’Education nationale à assainir l’organisation des examens de fin d’année scolaire.

Ce n’est qu’un secret de polichinelle que les examens de fin d’année ont toujours été un sujet d’inquiétude pour nos gouvernants, les parents  et les apprenants. L’année dernière, certaines insuffisances avaient été décelées à certains niveaux. Pour pallier ces insuffisances et améliorer l’organisation des examens de l’année scolaire 2016, le ministère de l’Education nationale a entrepris, une vaste campagne  de  sensibilisation et une série de mesure  contre les fuites et les fraudes.

Dan  tout le  pays les candidats, les parents et les acteurs du monde éducatif  ont été informés, sensibilisés afin de les amener à adopter des pratiques favorisant le bon déroulement des examens. Dans ce cadre donc  les responsables régionaux de l’éducation n’ont ménagé aucun effort  pour expliquer la circulaire de la secrétaire générale du MEN au sujet de cet  outil de communication très utilisé pour la triche Pour la première fois  a eu lieu  application de l’interdiction du port et de l’usage du téléphone portable dans les centres des examens  Contrairement aux autres années, aucun problème de fraude ou de fuite de sujets n’a été signalé pour le bonheur de l’ensemble des acteurs de l’éducation. Cela n’est pas une surprise au vu de la campagne de moralisation des examens scolaires de fin d’année menée par le département de l’Education nationale à travers plusieurs mesures.

Et du coup, on peut dire que le ministre de l’éducation nationale  a enclenché  la reconstruction de l’Ecole mauritanienne Cette   réalité au vu de tout ce grand changement opérable pour ce secteur est à encourager.

 En un mot  le ministre de l’Education  nourrit espoir à concrétiser cette promesse  de doter le pays d’une jeunesse bien éduquée, compétente voire  bien formée, un gage important de l’émergence économique de la Mauritanie dans les années à venir !

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge