Le ministre de la Santé: Le département a pris toutes les mesures nécessaires pour faire face aux urgences

ministre de la Santél’Assemblée nationale a consacré la séance plénière qu’elle a tenue, mercredi après midi à Nouakchott, sous la présidence du député Lemrabott Ould Bennahi, vice président de l’Assemblée, à la réponse du ministre de la santé, M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune à la question posée par le député Mahfoudh Ould Jdeye sur la fièvre qu’à connu cet hivernage Nouakchott et d’autres villes du pays.
Dans sa réponse, le ministre a remercié le député pour avoir posé cette question qui lui offre l’occasion d’éclairer l’opinion publique sur ce sujet qui a fait l’objet de beaucoup de rumeurs. Il a précisé qu’au mois d’août dernier les wilayas du sud, du sud ouest et de Nouakchott ont connu des précipitations qui se sont poursuivies jusqu’au mois d’octobre et même au début de novembre entraînant le développement des herbes et la stagnation des eaux qui ont causé l’apparition d’un grand nombre d’insectes dont certains transmettent des maladies qui menacent la santé des citoyens particulièrement le paludisme la fièvre dingue et la fièvre de la vallée du rift. Il a ajouté que l’apparition de cas suspects de fièvre dingue en 2015 ont amené le ministère de la santé a entreprendre avec beaucoup de professionnalisme des analyses rapides pour affirmer la nature des cas en vue de prendre les mesures qui s’imposent. M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune a noté, dans ce cadre, que son département a recueilli des échantillons qui ont été envoyés à l’institut national de recherche sanitaire et l’institut Pasteur à Dakar accrédité par l’OMS et considéré comme référence en Afrique de l’ouest, ajoutant que les résultats de ces échantillons ont confirmé la présence de la fièvre dingue dans les moughataa de Toujounine, Dar Naim, Arafat, El Mina et Riyad. Le ministre a fait remarqué que l’équipement des unités sanitaires en matériel d’examen rapide du malaria ont permis de découvrir des symptômes qui ressemblent à la fièvre dingue. Il a rappelé que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a donné des instructions pour prendre les mesures sanitaires pouvant contenir la maladie tout en axant la lutte sur les transmetteurs du virus et la distributions à grande échelle de moustiquaires imprégnées pour limiter la propagation de la maladie et préserver la santé des citoyens.
M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune a encore assuré que son département à été informé le 14 septembre 2015 de la présence d’un cas de fièvre dans le centre de santé de Maghta Lehjar en provenance de la commune de Tourkel dans la moughataa de Moudjéria qui ressemble à la fièvre hémorragique, affirmant que le malade a été pris en charge et les résultats des prélèvements de son sang, qui ont été envoyés pour des examens biologiques, ont montré une présence récente du virus de la fièvre de la vallée du rift.
Il a souligné que la simultanéité de l’affirmation de cette maladie avec l’apparition de nouveaux cas à Nouakchott et dans d’autres moughataas ont confirmé, en cette période, la présence un début d’épidémie qui nécessite une intervention rapide. Le ministre a aussi indiqué que les symptômes de la fièvre de la vallée du rift ressemblent à ceux du malaria, de la fièvre dingue et du rhume, précisant que l’interférence entre des maladies qui ont des symptômes semblables a ouvert la voie à beaucoup de rumeurs. Il a ajouté que le paludisme est présent dans toutes les moughataas de Nouakchott et plus particulièrement dans celles de Toujounine, de Teyarett, de Dar Naim, d’Arafat et d’El Mina.
M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune a noté que les résultats des 187 cas qui ont été recensés ont montré la présence de 45 cas sûrs de la fièvre dingue dans les 9 moughataas de Nouakchott dont 36 personnes sont guéries et tandis qu’aucun décès n’a été enregistré, 35 cas sûrs de la fièvre de la vallée du rift dont 25 personnes guéries et 10 décès. Il a indiqué que pour le malaria 116 cas ont été enregistrés au cours de cette période. Le ministre a passé en revue les mesures prises par son département pour faire face aux différents cas de fièvre, ajoutant que les structures mises en place en 2014 ont été renforcées et le comité de vigilance redynamisé ainsi que le suivi et le contrôle endémique au niveau des unités de référence et les centres de santé de Nouakchott.
M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune a indiqué qu’une équipe médicale a été envoyée immédiatement sur le terrain pour colleter les informations et les données qui ont été envoyées au centre national de recherche sanitaire et à l’institut Pasteur pour les analyses biologiques en plus de l’envoi de médicaments de lutte contre le paludisme et la distribution de moustiquaires imprégnées dans les moughataas dans lesquelles des cas ont été enregistrés ainsi que l’amélioration du système de garde au niveau des hôpitaux de référence pour assurer la fluidité et l’organisation de campagnes pour agir sur les vecteurs des maladies au niveau des 3 wilayas de la capitale. Le ministre a poursuivi en disant que les mesures prises pour faire face à la situation ont englobé les urgences, la prise en charge et l’organisation de campagne de sensibilisation pour prévenir la malaria et les autres maladies qui peuvent être évitées grâce aux bonnes pratiques.
Il a fait remarquer qu’après l’apparition de la fièvre du Rift, le Président de la République a donné des instructions au ministère de la santé afin de prendre toutes mesures nécessaires pour faire face à cette maladie et éviter son évolution.
La séance a été marquée par plusieurs interventions des députés qui se sont félicités des progrès qu’a connus le secteur de la santé depuis 2009. Il s’agit, entre autres, de la réalisation d’infrastructures de santé et de l’acquisition d’équipements sanitaires. Ils ont insisté sur la nécessité de l’importance de la maintenance de ces centres de santé. Les députés ont appelé au renforcement des capacités du personnel de santé.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge