Le ministre de l’habitat met le président Ould Abdel Aziz dans l’impasse.

 

Des centaines d’habitants des zones non loties, sises à l’Est et au Nord de Nouakchott ont exprimé leur déception vis-à-vis de la politique mise en vigueur par le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire Ismail Ould Bodde Ould Cheikh Sidiya, l’accusant de bloquer la régularisation des parcelles de terrain qui leur sont accordées, du fait de son désengagement de ce secteur au profit des sites au sud de la capitale.

Ces mécontents ont indexé également le ministre de favoritisme et de manquement cruel aux instructions du président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz dans le domaine de l’attribution de lopins aux habitants des quartiers périphériques, précisant par ailleurs que les services compétents étaient clairs à cet égard, puisque des commissions ont arrêté d’opérer au niveau de Dar Naim et de Toujounine alors qu’elles avaient totalement accompli leur mission sur d’autres sites.

Selon des observateurs, le ralentissement des opérations d’attribution des terrains aux ayants droits ainsi que le non le règlement des problèmes de certains bidonvilles situés à l’Est et au Nord de Nouakchott, peut mettre le président de la république dans une grande impasse politique, surtout dans la perspective de l’organisation d’élections législatives et municipales dans les prochains mois.

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind