Le ministre des affaires étrangères tient une conférence de presse

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Hamadi a tenu dimanche soir une conférence de presse au terme des travaux de la réunion ministérielle sur le renforcement de la coopération en matière de sécurité et de l’opérationnalisation de l’architecture africaine de paix et de sécurité dans la région sahélo saharienne.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération Hamadi Il a précisé que les participants sont sortis avec une conception commune par rapport à la crise malienne et la nécessité d’unir les efforts de la communauté africaine afin de placer la zone du Sahel en tête des préoccupations de la communauté internationale.
Répondant à une question d’un journaliste, le ministre a souligné que les participants à la réunion ministérielle ont exprimé leur rejet de tout esprit de revanche de nature à menacer la sécurité et quiétude dans la sous région, en récusant toute divergence quant à la nécessité de préserver la sécurité des populations du nord Mali, car toute lutte contre le terrorisme doit répondre aux préoccupations et bénéficier du soutien des populations en question.
Le ministre a affirmé que la décision de transformer la force africaine (MISMA) en une force onusienne est du ressort du conseil de sécurité et sera discutée après la présentation par le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé de la sécurité de son rapport sur la situation au nord Mali.
Il a ajouté que la Mauritanie avait soutenu le Mali dès le départ à travers le contrôle de ses frontières, et que c’était là un soutien de taille, avant l’intervention militaire.
Elle a ensuite accueilli, en frères, les réfugiés maliens.
« La position mauritanienne par rapport à la crise malienne était donc claire et tranchée, le pays ayant lutté farouchement contre le terrorisme et démantelé ses réseaux et ses bases « , a-t-il souligné.
La conférence de presse s’est déroulée en présence du commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et du président de la force africaine au Mali.

Source : Ami

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind