Le mouvement »Chômeurs-diplômés » déclare que leur rencontre avec « Boumiya » « n’a pas abouti à des résultats dignes d’être signalés »

L’initiative « Kewass hamel chehada » (littéralement : « chômeurs-diplômés » a indiqué que sa dernière rencontre avec le chargé de mission à la présidence de la République, l’islamiste Boumiya Ould Boyah et certains conseillers du président « n’a pas abouti à des résultats dignes d’être cités », ajoutant qu’il s’agissait plutôt « de la continuation dans des discours théoriques et une façon de gagner du temps ».

Dans un communiqué dont l’Agence El hourriya a reçu une copie, il est dit que « Kewass hamel chehada » s’est réuni, « sur

demande du conseiller du président de la République », Ould Ahmed Damou, et qui leur a demandé d’écrire une lettre au président Aziz dans laquelle ils demandent une rencontre avec lui. L’initiative dit avoir remis cette lettre le jour suivant et a été surprise d’avoir été reçue seulement par le chargé de mission à la Présidence Boumiya Ould Boyah et le conseiller Mohamed Yahya Ould Horma, affirmant que ces deux proches du président « n’ont présenté aucune vision de nature à résoudre leur problème », mais ont seulement exposé une série de rencontres au Palais pour en discuter. « Chose dans laquelle nous avons vu une façon de continuer à nous tromper et que nous avons rejeté », poursuit le communiqué de l’initiative « Chômeurs-diplômés ».

L’initiative déclare que le problème du chômage « est immorale et ne peut être justifiée par quoi que ce soit », ajoutant qu’elle va « poursuivre la lutte jusqu’à ce que les doléances soient acceptées parce que nous savons que le manque de justice dans l’égalité des chances est la cause principale du chômage parce que la plupart des sociétés publiques et des entreprises à capitaux étrangers regorgent de travailleurs non qualifiés professionnellement et académiquement », conclut le communiqué de « Kewass hamel chehada » signé du 01/10/2012..

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind