Le Parquet Général requiert 30 ans de réclusion contre Sidi Mohamed Ould Haidalla

Sidi Mohamed Ould HaidallaCondamné  à 15 ans de prison « pour trafic de drogue » début juin par une cour criminelle,  Sidi Mohamed Ould Haidalla, fils de l’ancien chef de l’Etat,  Mohamed Khouna Ould Haidalla (1980-1984), encourt une peine de 30 ans de réclusion en appel.

 En effet, à  travers un réquisitoire présenté cette semaine,  dans le cadre du procès en appel de Haidalla junior, le parquet général a réclamé 30 ans de réclusion « contre un récidiviste notoire ».

Le verdict de la juridiction d’appel est attendu  au cours de la semaine prochaine.

Sidi Mohamed Ould Haidalla a été arrêté en compagnie de plusieurs individus considérés comme des « complices et coauteurs » à la suite de la découverte de « 2 tonnes de résine de cannabis » sur la route Nouakchott/Nouadhibou le 29 janvier dernier.

Parmi ces derniers, Ely Cheikh Ould Haidalla, son jeune frère, également condamné à 4 ans de prison.

Sidi Mohamed Ould Haidalla  est présenté par l’accusation  comme « le véritable superviseur» de cette opération,  à l’endroit duquel la peine de 15 ans de prison  prononcée  en première instance se révèle « trop mince ».

 Arrêté en juillet 2007, Sidi Mohamed Ould Haidalla, rappelle-t-on, a été déjà condamné à 7 ans de réclusion par la justice marocaine «pour détention et trafic de cocaïne ». Une peine assortie d’une forte amende, qu’il a entièrement purgée avant d’être extradé vers la Mauritanie en 2014.

Avant  «l’épisode » marocain, le fils de l’ancien chef de l’Etat mauritanien a été cité comme le présumé cerveau d’une affaire déclenchée à la suite de la découverte d’un mystérieux petit aéronef contenant 600 kilogrammes de cocaïne à 100 kilomètres au Sud de Nouadhibou.

L’épilogue judiciaire de cette première affaire est reste jusque là inconnu de l’opinion nationale et internationale.

La zone Afrique de l’Ouest/Sahel est devenue depuis quelques années, une plaque tournante de transit dans le cadre du  trafic de drogue entre l’Amérique du Sud et l’Europe, selon les indications tirées des études de plusieurs organisations spécialisées.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge