le parti Arc-en-ciel tient le système responsable des affrontements de Kaédi

Arc-en-ciel
Arc-en-ciel, le parti mauritanien du concret tient le système mauritanien pour seul responsable des affrontements intercommunautaires à Kaédi qui menacent la cohabitation dans cette ville Sud du pays.

Le parti rappelle qu’à la suite d’une altercation entre un jeune commerçant et une vendeuse sexagénaire que ce premier a giflée, des affrontements intercommunautaires (mauritaniens du nord/ mauritaniens du sud) ont secoué le dimanche 7 juillet, la ville de Kaédi.

Les jeunes de Kaedi, poursuit le parti dans un communiqué reçu à Alakhbar, vexés et touchés dans leurs âmes et leur dignité manifestèrent en s’attaquant aux boutiques appartenant aux commerçants de la communauté du jeune commerçant.

Arc-en-ciel, Le parti mauritanien du concret ne peut cautionner qu’un individu ou un groupe d’individus se fasse justice et de surcroit saccage des biens appartenant à autrui .Non obs. tant cela, il considère que c’est un sacrilège voire un blasphème qu’un jeune mauritanien viole sa propre tradition islamique en assenant une gifle sur une personne âgée et de surcroit une femme.

Toutefois, le parti rappelle que ce jeune mauritanien est victime comme beaucoup d’autres, comme lui, de l’intoxication des éléments du système qui mine la cohésion nationale depuis déjà 53 ans.

dans le même contexte, Arc- en- ciel , Le parti mauritanien du concret demeure persuadé que c’est la Police qui a aggravé la situation en jetant les jeunes kaediens dans la grille pendant que leur congénère du nord était confortablement assis hors de celle-ci en sirotant son thé .

C’est aussi cette même police qui a exacerbé la rancœur de cette jeunesse en procédant à d’autres arrestations au faciès ; d’aucuns, pour échapper à la canicule, humaient l’air frais sur le bord du fleuve, seul endroit favorable pour obtenir le réseau des opérateurs téléphoniques mauritaniens.

,Arc-en- ciel est, en même temps, convaincu que notre Mauritanie aurait pu faire l’économie de ces heurts si les parents du jeune commerçant étaient allés aussitôt chez la victime pour lui présenter leurs excuses comme cela se fait habituellement.

Arc- en- ciel, le parti mauritanien du concret exige la libération de tous les jeunes détenus dans cette affaire et se félicite de la libération de Gando Dia et d’une dizaine de ses codétenus.

Il demande à l’Etat de ne pas faire semblant d’ignorer les rancœurs grandissantes qui ont poussé cette jeunasse  » y’en a mariste » à extérioriser bruyamment sa colère.

Enfin, le parti souhaite de faire asseoir prestement autour d’une table l’ensemble des mauritaniens pour une CAUSERIE NATIONALE afin de débattre du problème de la cohésion nationale, du bon vivre ensemble pour sauver notre Mauritanie.

Source : Alakhbar

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge