Le parti Hatem met en garde contre l’intervention de la Mauritanie au Mali

Le parti Hatem, membre de la Coordination de l’opposition démocratique (COD) a, de nouveau, mis en garde les autorités mauritaniennes contre toutes tentations de prendre par à la guerre au Mali, qu’il considère comme une « guerre des croisés ».

 

Le parti indique, dans un communiqué dont l’agence El Hourriya a reçu une copie, que le bureau exécutif de Hatem s’est réuni

dans une session ordinaire pour examiner la situation intérieure et extérieure et qu’après avoir entendu des rapports présentés par la présidence du parti, le secrétariat général et les secrétariats particuliers, le bureau a constaté ce qui suit :

1 – Le caractère dangereux de la situation actuelle dans le cadre d’un blocage politique, les tergiversations du pouvoir et ce que cela peut entraîner comme décision irréfléchie ;

2 – La détérioration constante des conditions de vie des populations accompagnée d’une flambée vertigineuse des prix ;

3 – Par rapport à ce qui se passe chez le frère malien, le parti a réitéré son refus catégorique de voir la Mauritanie s’engager dans ce qui n’est rien d’autre qu’une guerre des croisés ;

5 – La dénonciation des exécutions extrajudiciaires et des pillages dont sont victimes des arabes maliens, des touaregs et même des mauritaniens dans la province de l’Azawad ;

6- Dénonce la destruction par le feu de la  bibliothèque de l’institut d’Ahmed Baba pour la documentation et la recherche à Tombouctou et en rend responsable ceux qui mènent la campagne militaire dans la zone.

 

Elhourriya

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind