Le PESCC forme des OSC pour qu’elles participent à l’amélioration des politiques publiques dans le domaine de l’artisanat [PhotoReportage]

pescc_IMG_1661Culturim – La PESCC a lancé ce lundi 16 Mai, à l’Université intercontinentale libre de Nouakchott, une formation pour les organisations socioprofessionnelles de l’artisanat d’Aïoun, d’Atar, de Boghé, deKaédi, de Nouadhibou et de Nouakchott. La formation porte sur la thématique « Dialogue et Plaidoyer » et vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile.

Il s’agit, comme l’a expliqué Patrick Ryckaert, coordinateur du PESCC, d’appuyer en d’autres termes, « le rôle de la société civile pour améliorer les politiques publiques dans le domaine de l’artisanat ».

« L’artisanat, a-t-il expliqué, est un des pans les plus importants pour le commerce et le développement du pays. Il est important pour les artisans de participer dans ce sens à la mise et en place et à la définition des politiques de développement ».

M. Ryckaert a, par ailleurs, souligné l’importance pour les OSC de renforcer leurs compétences dans le domaine du dialogue et du plaidoyer.

« Dans les rencontres que vous aurez avec les autorités, vous aurez affaire à des techniciens qui maîtrisent leurs dossiers. C’est dans ce sens qu’il est important de renforcer vos capacités techniques. C’est vous qui pouvez faire de sorte que l’artisanat soit une priorité pour l’Etat, que vous puissiez le développer et le vendre », affirme-t-il.

Pour sa part, Maitre Moctar Diallo, membre du Comité d’orientation et de suivi du programme du PESCC, a salué la dynamique engendrée au niveau du tissu artisanal local par le Programme de l’Union Européenne pour la Société Civile et la Culture (PESCC), avant d’inviter les OSC à saisir l’opportunité de cette formation qui s’achève le 27 mai prochain.

Rappelons que l’année dernière, le PESCC a financé la création de petites unités de production artisanale de 55 jeunes artisans, à l’issue d’une formation sur les métiers traditionnels et porteurs de création d’emploi. Dans le souci d’encourager l’innovation, le PESCC va financer cette année aussi 55 nouvelles petites unités de production artisanale.

La cérémonie de démarrage de cette formation s’est déroulée en présence de MmeLalla Fatima Jemila Moulaye, chargée du Programme au niveau de la cellule à l’ordonnateur national.

©Cridem 2016

RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGES…

Source : cridem 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge