Le poste des douanes mauritaniennes à la frontière avec le Maroc nécessite un scanner opérationnel pour lutter contre les fraudes

sca_marocVider le chargement d’un super lourd pour tenter d’identifier une éventuelle présence de stupéfiants, contrefaçons voire de clandestins pouvait prendre des heures aux douaniers… sans résultat garanti.
Mais aujourd’hui, avec les prouesses des scanners, les progrès sont considérables. Ce qui demande à nos autorités de doter d’urgence le poste des douanes nationales à la frontière avec le Maroc d’un scanner opérationnel pour pouvoir accomplir avec efficacité leur mission.
L’actuel scanner utilisé n’est pas performant. Couvert d’une bâche, il est fortement affecté par les facteurs d’érosion. Il urge de construire une dalle pour augmenter les performance de cet outil qui permet aux douaniers de multiplier les contrôles, à raison de plusieurs dizaines par jour en moyenne sur ce point de passage.
C’est d’autant vrai qu’à quelques mètres, les douanes marocaines utilisent un scanner performant et effectuent avec aisance les contrôles nécessaires, assurant une grande fluidité des biens et des services.
En effet, avec cet équipement à rayons X, on peut faire en un quart d’heure ce qu’on faisait avant en une journée. Evitant ainsi que ceux qui n’ont rien à se reprocher ne soient pénalisés dans leur activité économique.
Le scanner permet un contrôle automatisé en moins de 14 secondes.
Le scanner permet aussi de réaliser des radioscopies de camions et de conteneurs dans le cadre de la recherche de marchandises de fraudes.
Ainsi, la moindre cigarette peut être détectée, tout comme les contrefaçons, à l’image de chemises, par exemple. Un écart de densité entre deux colis et le doute s’installe. Et pour détecter une présence humaine, rien de tel qu’un contrôle du volume de CO2.
« Le procédé consiste en un enregistrement tranche par tranche des rayons X qui traversent le véhicule. Un système informatique assemble ensuite les informations pour produire une image couleur haute définition.
Pour illustrer l’efficacité des scanners, rappelons qu’en en 2007, sur les 15 000 camions circulant à l’international contrôlés dans le Var, les douaniers avaient saisi 850 kilos de cannabis, 500 cartouches de cigarettes, 8 kg de cocaïne et 6 000 contrefaçons.

Source : Taqadoum

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge