Le Premier ministre assiste à la prière de la fête de l’Id El Adha


Le Premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf a accompli vendredi dans la mosquée « Ibn Abass«  à Nouakchott la prière de la fête de Id Al Adha bénie. Ont assisté également à cette prière, le président de l’Assemblée nationale, M. Messaoud Ould Boulkhaire, les membres du gouvernement, les hautes personnalités de l’Etat, les membres du corps diplomatique islamique accrédités en Mauritanie et un public très nombreux.

La prière a été dirigée par l’Imam Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibou Rahmane. Le Premier ministre a été accueilli à son arrivée sur le site de la prière par le ministre de la santé, ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel par intérim, M. Ba Housseinou Hamadi, l’Imam de La Grande Mosquée de Nouakchott, M. Ahmedou Ould Lemrabott, le secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel, le wali de Nouakchott, M. Fall N’Guissali, le vice-président de la communauté urbaine de Nouakchott et les autorités administratives et municipale de la moughataa du Ksar.

Dans sa « Khoutba« , l’Imam Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibou Rahmane a insisté sur l’importance de la fête de Id Al Adha, soulignant la place qu’elle occupe dans la religion musulmane, citant plusieurs Versets du Saint Coran et Hadiths du prophète à l’appui.

Il a en outre souligné que bien qu’Allah s’est démarqué des mécréants en cette journée, il n’en demeure pas moins que cela n’exclut pas d’avoir des relations et des liens avec les non musulmans si les musulmans y trouvent un intérêt et s’ils sont sûrs de conserver leur religion.

L’Imam a ensuite passé en revue les règles du Fiqh qui régissent le mouton du sacrifice qui est, a-t-il dit recommandé pour ceux qui ont les moyens de le payer, le temps fixé pour le sacrifice et les animaux qui sont valables pour le sacrifice.

Il a par ailleurs insisté sur la nécessité pour les musulmans de rester attachés à l’esprit de fraternité et de s’unir en tout moment et notamment dans cette importante journée qui doit être, a-t-il dit, une occasion pour se pardonner, de faire preuve de tolérance et de clémence.

L’Imam a également souligné qu’il interdit à tout musulman de tuer son frère musulman, d’usurper ses biens ou de le calomnier, insistant sur les facteurs qui unissent les musulmans.

Il a enfin souhaité sécurité et prospérité à tous les musulmans et à la Mauritanie, en particulier, avant de souhaiter prompt rétablissement au président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et un retour rapide dans sa patrie, en bonne santé.

Source: AMI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge