Le Président Aziz en tournée en Assaba

kiffa éLes tentes sont en train d’être fixées par endroits sur les abords de la «route de l’Espoir» à partir de la centaine de kilomètres qui séparent El Ghaira de Kiffa. Avec un incessant va et vient de véhicules et de cylindrées des femmes s’activent dans le canicule sous les tentes…

…auxquelles sont accrochés  des photos du président Aziz  qui sera  le 20 avril à Kiffa  première étape de son nouveau périple en Assaba .
A El Ghaira notre groupe de journalistes (dont  l’un n’était pas au rendez-vous à notre départ de Nouakchott)  s’est arrêté en milieu de journée du 19 avril pour une sieste chez le député Khalil Ould Tiyeb.
Après El Ghaira  nous voilà  à Kamour  où nous voyons le chantier du pont en construction,  puis à Guerou et Ntakat .
La faiblesse du couvert végétal,  l’état des rares animaux que nous voyons sur la route, les regards de détresse que nous croisons en disent long  sur l’impact du déficit pluviométrique de la saison 2015.
Tayef , Tisane  Kendra,  Dubai et nous voici à Kiffa la seconde ville après Nouakchott  la plus peuplée de Mauritanie .  Bellemtar,  Sagatar,  El Angar,  El Menhar, Alag .  Et le « Carrefour Meyara ».
Nous y restons quelques minutes sous un embouteillage monstre. Motif : un meeting «Idowich» et deux défilés «Laghlal » et «Jaavra»,  nous a-t-on dit. La veille c’était un meeting « Ehel Sidi Mahmoud ».
Tous  se sont passés sans incidents malgré  quelques  dérapages verbaux. Résurgence du tribalisme ou politique du possible  disent  certains,  instrumentalisation  politicienne et  sous développement politique   disent d’autres .
Les Nouakchottois venus se « faire voir» étaient très présents et trop nombreux.  Meetings et défilés n’ont donc  pas fait sortir l’écrasante majorité des autochtones  qui continuaient  à vaquer  à leurs  occupations des jours ordinaires.  Un désaveu ? C’est dans ce contexte  qu’intervient la visite du Président Aziz .
Le programme comprendrait avant tout les longues files pour salutations,  le bain de foule et le message politique qu’il envoie ,  l’évaluation des travaux  dans le  nouvel Hôpital construit dans la zone appelée  «Sonader»,   le suivi de l’avancement de la construction d’un collège et d’un lycée  ainsi que d’un stade dans la « zone de l’aéroport »  et bien évidement le rituel de la visite d’une école primaire et d’un centre de santé.
Particulièrement assoiffées cette année en raison du déficit pluviométrique et donc dans la recharge de la nappe de « Wad Rawda » qui alimente la ville  les populations fondent des espoirs sur les récentes prospections  ainsi que  sur le projet d’alimentation de Kiffa à partir  de Foum Legleita.
Tout comme elles misent  sur la fameuse centrale solaire annoncée depuis quelques années  pour combler le déficit de la production d’électricité.  Et les éleveurs ne sont pas en reste.
Ceux que  nous avons rencontrés expriment des inquiétudes par rapport à la disponibilité des aliments de bétail.
Il est prevu également  le lancement des travaux de la route Kiffa-Boumdeid  et l’étape de Kiffa  sera clôturée par une réunion avec les cadres des moughataa  de la wilaya  (Kiffa, Kankossa  Guerou, Brakéol et Boumdeid).  Aziz sera le 21 avril à Guerou puis à Barkeol et Laweissi (Arrondissement).  Dans les jours qui suivront Aziz  sera tour à tour à Boumdeid  puis à Hamod (Arrondissement)  et enfin  à Kankossa dernière étape de son périple en Assaba,  de laquelle il se dirigera au Gorgol qui sera la cinquième région visitée après les deux Hodhs,  le Tiris et l’Assaba…
 IOMS

Source: Tahalil

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge