Le président Bouteflika fait un accident ischémique transitoire sans séquelles

Le président de République, M. Abdelaziz Bouteflika, a fait samedi à 12h30 un accident ischémique transitoire sans séquelles, a annoncé le directeur bouteflika_le-president-algerien-abdelaziz1du Centre national de la médecine sportive, le professeur Rachid Bougherbal.

« Les premières investigations ont été déjà entamées et son excellence le président de la République doit observer un repos pour poursuivre ses examens« , a-t-il ajouté, tout en rassurant que son état de santé « n’occasionne aucune inquiétude« .

C’est quoi un accident ischémique transitoire?

L’accident ischémique transitoire (AIT) est le coup de semonce, sans dégat , qui ne doit pas être négligé. En effet un infarctus sur deux ou trois selon les séries et les étiologies est précédé de 1 ou plusieurs AIT.

C’est dire qu’un tel avertissement « sans frais » pour le malade ne souffre d’aucune défaillance de la part du médecin ; les investigations étiologiques qui permettront d’instituer une prévention médicamenteuse doivent être rapidement menées.

Un AIT se définit comme un déficit neurologique focal d’origine ischémique dont la régression complète se fait en moins de 24 h. Aux AIT stricto sensu sont parfois rattachés les déficits neurologiques ischémiques réversibles (en plus de 24 h et moins de 3 semaines) ou attaques ischémiques prolongées ou infarctus mineurs. L’apport de l’imagerie a contribué à accroître les difficultés de définition en montrant dans 30 % des AIT une lésion au scanner avec :

– dans 22 % des cas une pathologie ischémique avec lésions anatomiques à type de lacunes ou d’infarctus,

– et dans 8 % des cas une pathologie non-ischémique (tumeurs ou hémorragie intracérébrale).

APS

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind