Le Président de la République affirme devant les cadres du Hodh El Gharbi que pour surmonter les lacunes enregistrées il faut faire preuve de bonne gestion et de rationalisation des ressources

Aioun,Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé, dimanche soir à Aioun, une réunion des cadres de la wilaya du Hodh El Gharbi au cours de laquelle la situation dans le pays a été passée en revue.
Le Président de la République a précisé que le but de sa visite actuelle dans la wilaya est de s’informer sur place de la situation des populations et des conditions difficiles auxquelles elles font face et d’examiner les moyens permettant de surmonter les nombreuses lacunes constatées grâce à la bonne gestion et à la rationalisation des ressources.
Il a ensuite appelé les hommes d’affaires à investir dans les wilayas des deux Hodh et à accorder un intérêt particulier à cette question, précisant que des financements seront injectés pour appuyer cette orientation et que ceux qui en bénéficieront seront définis après étude.
Le Président de la République a appelé les intervenants à donner leurs avis et leurs visions sur les moyens permettant la décentralisation des affaires et l’encouragement d’un climat économique propice dans les wilayas du Hodh El Gharbi et du Hodh Charghi dans le but de fixer les populations dans leurs terroirs, de créer des opportunités d’emploi et de jeter les bases d’un développement homogène dans toutes les wilayas du pays.
Le Président de la République a remercié les populations pour l’accueil chaleureux qu’elles lui ont réservé à l’occasion de sa visite et pour leur attachement aux réalisations accomplies dans le pays ces dernières années.
Le Président de la République a ensuite donné la parole aux cadres présents qui ont évoqué un certain nombre de problèmes auxquels font face les populations de la wilaya et aux ministres de la santé, de l’hydraulique et de l’assainissement, de l’agriculture, de l’éducation nationale et du pétrole, de l’énergie et des mines pour apporter des réponses à certaines questions.
Prenant la parole à son tour, le Président de la République a affirmé que le gouvernement travaille pour donner l’opportunité à tous les citoyens afin de contribuer à la construction du pays, chacun selon ses possibilités.
Il a en outre souligné que les compétences nationales dans tous les domaines bénéficient de la priorité parallèlement à la mobilisation de tous les moyens de nature à éradiquer l’anaphabétisme et l’ignorance et les autres obstacles qui se dressent devant le développement.
Le Président de la République a insisté sur le fait que chaque citoyen peut servir son pays de la position où il se trouve, soulignant que l’Etat n’épargnera aucun effort pour que tous sentent qu’ils peuvent apporter leur contribution dans la marche du développement du pays.
Il a affirmé que les efforts du gouvernement visent continuellement à développer toutes les wilayas du pays, chacune selon ses spécificités et ses potentialités économiques, de manière à ce que cela se répercute positivement sur toutes les zones du pays, sans aucune distinction ou exclusion.
Le Président de la République a appelé tous les citoyens à se débarasser des mentalités étroites, à dépasser leurs propres intérêts et à considérer le pays comme un seul corps où toutes ses parties se soutiennent et au sein duquel tout individu oeuvre dans l’intérêt supérieur de la Nation, loin des divisions quelle que soit leur nature.
Il a précisé, dans ce cadre, que le phénomène de la sédentarisation anarchique compte parmi les principaux obstacles qui entravent le développement du pays, soulignant qu’un pays très vaste et faiblement peuplé comme la Mauritanie, se doit de faire face, avec toutes ses forces vives, à ce phénomène, étant donné le gaspillage des ressources nationales occasionné par ledit phénomène.
Le Président de la République a ajouté que les orientations du gouvernement dans ce sens, sont irreversibles et qu’il n’acceptera jamais que les ressources du pays soient gaspillées de telle sorte, affirmant que toute initiative présentée par les populations dans ce cadre bénéficiera de tout l’appui nécessaire, sera encouragée et jouira de toutes les causes assurant son succès et sa continuité.
Le Président de la République a, ajouté que les grandes orientations de l’Etat sont le fruit d’une mûre réflexion axée sur la nécessité de jeter les fondements d’une vie prospère où tous les citoyens profitent davantage des richesses de leur pays, ce qui influera positivement sur leur niveau de vie et celui des générations montantes.
Pour parvenir à cet objectif, le Président de la République a souligné que toutes les initiatives économiques sont les bienvenues et que les crédits nécessaires pour émerger une véritable renaissance industrielle très bénéfique aux citoyens seront attribués.
Il a ajouté que l’Etat a mobilisé pour l’investissement une enveloppe financière de 50 millions de dollars par le biais des banques primaires dont 25 millions de dollars, à travers la caisse de dépôt et de développement et d’autres intermédiaires.
Au sujet des projets générateurs de revenus, le Chef de l’Etat a affirmé que l’Etat est entièrement disponible à accorder des prêts pour la création des usines dans n’importe qu’elle zone pays que ça soit dans le domaine laitier, aliments de batail ou autres.
 »Il sera, également, redynamisé le crédit de développement avec la mise en place d’une usine laitière à Néma et la possibilité d’une autre à Aioun, si la volonté existe chez les hommes d’affaires, surtout que l’environnement est largement favorable. Il faut retenir que l’importation du lait et ses dérivés coûte annuellement à l’Etat entre 80 et 90 millions de dollars », souligne le Président de la République.
S’agissant du désenclavement, le Président de la République a annoncé que les prochaines années verront la liaison de l’ensemble des chefs -lieux des moughataas par des routes bitumées et que l’étude de faisabilité de la route de Tamichiket est prête, tandis que sa réalisation sera enchainée très prochainement.
Evoquant les infrastructures sanitaires, le Chef de l’Etat a souligné que le département concerné entend réaliser un grand hôpital à Aioun et que le centre hospitalier actuel sera équipé des plateaux techniques et des ressources humaines nécessaires pour être spécialement consacré au traitement de certaines pathologies pour deux ou trois wilayas données.
Ont assisté à la réunion, le ministre secrétaire général de la présidence, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf et le wali du Hodh El Gharbi, M. Moulaye Ibrahim Ould Moulaye Ibrahim et les membres de la délégation présidentielle.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge