Le Président de la République déclare que les participants au dialogue doivent être mus uniquement par l’intérêt suprême de la Nation

azizoLe Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a déclaré, dans un discours qu’il a prononcé à l’occasion de l’ouverture du dialogue national inclusif que les participants à ce forum doivent être mus uniquement par l’intérêt suprême de la Nation, loin de toutes autres considérations.

Il affirmé que ceux qui participent à ce dialogue ont privilégié l’intérêt général et contribué par leurs avis, opinions et idées pour lui assurer une meilleure préparation et ont consenti une grande partie de leur temps à cet effet.

Voici le texte intégral du discours du Président de la République:

 »Au Nom d’Allah Tout Clément, Tout Miséricordieux

Paix et Salut sur le Saint Prophète

M. le Premier ministre,

M. le Président du Sénat,

M. le Président de l’Assemblée nationale,

M. le Président de l’Institution de l’opposition démocratique,

Messieurs les ministres,

Messieurs les présidents des institutions constitutionnelles,

Messieurs les élus

Mesdames, messieurs les présidents et représentants des partis politiques nationaux,

Mesdames, messieurs les représentants des syndicats, des associations professionnelles et des organisations de la société civile,

Honorable assistance,

Nous nous retrouvons aujourd’hui à travers nos différentes formations politiques et nos différentes composantes sociales pour étudier, ensemble, les moyens de promotion de notre expérience démocratique, préserver les acquis dans le domaine de l’instauration et de l’encrage de l’Etat de droit, promouvoir et consolider l’unité nationale, sauvegarder l’intégrité territoriale et cultiver les valeurs d’ouverture et de concertation.

Mesdames, Messieurs,

La majorité et l’opposition participante au dialogue ont fourni d’intenses efforts, plusieurs mois durant, oeuvrant de bonne foi à assurer une participation de tous les acteurs, sans exclusive aucune, pour étudier les différents sujets et questions soumis au dialogue national.

Nous avons réaffirmé notre engagement pour tout ce qui est de nature à renforcer la confiance réciproque entre les acteurs de la scène politique, tout comme nous avons adressé, en de multiples occasions nationales, notre appel au dialogue national inclusif, et avons répondu favorablement à toutes les initiatives et propositions constructives quelles que soient leurs sources. De même, nous avons consacré le temps nécessaire à la maturation et à la réussite de ce processus.

Notre disposition au dialogue demeurera constante à l’endroit de l’ensemble des acteurs politiques, au service des intérêts suprêmes de la Nation, en particulier pour la protection de la société contre ceux qui prêchent la haine et la violence, et les institutions de l’Etat contre les actes de gabegie.

Mesdames, Messieurs,

Notre pays a su surmonter les défis sécuritaires qui ont déstabilisé de nombreux pays de la région, et lui avons épargné ce qui est communément appelé  »printemps arabe » que tous s’accordent sur ses conséquences destructrices pour des États et des peuples qui vivaient jusqu’à récente date, dans la sécurité et la stabilité.

Notre approche, dans ce sens, s’est révélée efficace dans la mesure où elle a permis à notre peuple de préserver la sécurité, de garantir les libertés politiques, de réaliser des infrastructures efficientes, de maîtriser mes équilibres macroéconomiques, tout comme elle a permis de combattre l’extrémisme et le terrorisme évitant au pays de sombrer dans les conflits et de s’enliser dans les foyers de tension étrangers. De même, cette approche nous a valu de conserver l’indépendance et la souveraineté de décision.

Les résultats du dialogue organisé en 2011 ont largement contribué à ce bilan honorable qui consacre la stabilité et prémunit notre pays contre les dérives.

Mesdames, Messieurs,

Les participants à ce forum doivent être mus uniquement par l’intérêt suprême de la Nation, loin de toutes autres considérations. Les résultats issus de ce dialogue feront l’objet de toute l’attention nécessaire. Les propositions et recommandations requérant des modifications constitutionnelles seront soumises au plébiscite populaire par voie référendaire.

En conclusion, j’apprécie votre souci de répondre favorablement à l’appel que nous avons adressé, depuis la ville historique de Chinguitty, pour le lancement, sans conditions préalables, du dialogue national inclusif.

Vous avez privilégié l’intérêt général, contribué par vos avis et opinions et avez consenti une grande partie de votre temps pour la préparation des présentes assises du dialogue national inclusif.

Je souhaite plein succès à vos travaux.

Je vous remercie.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge