Le Président de la République donne à Keur Macène le coup d’envoi des travaux d’aménagement d’un canal d’irrigation

Lemsseydi-aziz

Le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a donné samedi, à partir de la moughataa de Keur Macène, le coup d’envoi des travaux d’aménagement du canal d’irrigation de l’Aftout Sahli

Le Chef de l’Etat a ensuite écouté des explications de la part des spécialistes sur le projet, son importance et le rôle qu’il doit jouer dans la lutte contre la pauvreté, la résorption du chômage et la réalisation de l’autosuffisance alimentaire.

Ce projet permettra d’exploiter plus de 16 mille hectares à travers la réalisation d’un canal long de 55 kilomètres et d’une largeur allant de 20 à 26 mètres selon la nature du sol.

Les superficies directement irrigables sont de 7700 hectares. 3700 ha ont été distribués mais n’ont pas encore été exploités en plus de 4900 autres destinés en particulier à l’investissement.

Le projet permettra, de manière indirecte, d’irriguer 260 ha du périmètre de Bollar, 20 ha consacrés au maraichage dans la ville de Keur Macène et 1800 ha dans la zone d' »El Wasaa ».

La supervision de ce projet est assurée par la société nationale d’aménagement et de travaux pour une durée de 15 mois.

Le projet englobe des composantes dont le développement de l’élevage qui vise à améliorer les pâturages à travers la détermination de superficies à l’issue de l’étude du sol et la mise en place d’une usine de traitement du lait, un centre d’insémination artificielle en plus de la mise à disposition de l’eau pour abreuver les animaux et l’aquaculture dans les mares.

Le ministre du développement rural M. Brahim Ould M’bareck Ould Mohamed El Moktar a, dans un mot pour la circonstance, indiqué que l’évènement s’inscrit dans le cadre des transformations de fond des secteurs de l’agriculture et de l’élevage qui ont connu un bond en avant qui a eu des répercussions sur la vie des citoyens en général, des agriculteurs et éleveurs en particulier.

Ce secteur, poursuit-il, le Président de la République a voulu qu’il joue un rôle de premier plan dans la lutte contre la pauvreté et pour la réalisation de la sécurité alimentaire. Et de noter que le gouvernement, sur ses instructions, entreprend des efforts énormes pour réaliser les objectifs fixés dans les délais impartis.

Le ministre a précisé que le canal « Aftout Sahli, objet de la rencontre d’aujourd’hui, qui est réalisé grâce à une enveloppe de l’ordre de 10 milliards d’ouguiya constitue une première dans l’histoire de l’agriculture dans notre pays au regard des canaux d’irrigation traditionnels en raison du volume des superficies qui seront irriguées le long de ce canal ainsi que des quantités d’eau qui seront drainées à partir du fleuve à partir de 3 ouvertures le long de l’Aftout Sahli d’une capacité de pompage de 45 mètres cubes à la seconde.

Il a expliqué que ce projet représente, à côté de l’Aftout Sahli, de l’Aftout Chergui et du Dh-har ainsi que des programmes d’élimination des bidonvilles en plus d’autres projets structurels liés à l’eau, à l’électricité et aux infrastructures contribuera à régler les problèmes de la sédentarisation anarchique, au manque d’eau, à la faiblesse de la production agricole et à l’enclavement et constitue un outil de lutte contre la pauvreté et le sous développement.

A son tour, M. Brahim Ould Ghadour, président de la fédération nationale des agriculteurs a indiqué que ces réalisations sont la meilleure preuve de l’attention que le Président de la République voue au secteur agricole afin den améliorer les performances et partant de relever le niveau de vie des populations en particulier les franges les plus exposées à la précarité dans les zones de production et d’absorber le chômage à travers l’insertion des diplômés dans le secteur agricole et à assurer l’autosuffisance alimentaire dans les filières du riz et du blé qui a été introduit sur instruction du Chef de l’Etat.

La moughataa de Keur Macène est considérée, au regard de sa position géographique entre le delta du fleuve et l’atlantique comme une moughataa agro pastorale par excellence mais aussi dispose de potentialités touristiques privilégiées: le parc national de Diawling et le groupement touristique « MKT ».

Pour sa part, le maire de la commune de N’Diago, le député Boidiel Ould Houmeid a souhaité au nom des habitants de la moughataa de Keur Macène et de la commune de N’Dago en particulier la bienvenue au Président de la République.

Le démarrage de ce projet, poursuit-il, s’inscrit dans le cadre de l’attention que voue le Chef de l’Etat aux populations à faible revenu à travers la mise en place de projets de développement en leur faveur.

Le maire a passé en revue certains problèmes auxquels la commune fait face dont l’enclavement; la nécessité de la création d’un port de pêche artisanale; de l’aménagement de bassins pour abreuver le cheptel et de l’approvisionnement des villages du voisinage en eau potable.

Et de noter que la solution de ces problèmes va donner à la moughataa les moyens de pouvoir jouer un rôle central dans le développement du pays au regard de ses immenses potentialités.

M. Mohamed Ould Ahmed Ould Louleid a, au nom des jeunes bénéficiaires locataires des terres aménagées, affirmé que ces aménagements ne sont qu’une étape parmi d’autres nombreuses réalisations accomplies au profit de cette frange.

C’est ainsi qu’il intervient après l’insertion des diplômés dans l’agriculture, le lancement de grands projets agricoles, l’annulation de la dette accumulée des agriculteurs, l’accélération des procédures de leur accès à la propriété foncière, la création d’une assurance agricole ainsi que la création de la Caisse de Dépôt et de Développement (CDD) etc.

M. Ould Louleid s’est engagé à redoubler d’efforts pour jeter les bases d’une agriculture nationale qui traduit la volonté du Président de la République de dynamiser le secteur dont il a fait exploser les capacités au profit d’une population qui, jusqu’à une époque récente, importait tous ses besoins.

Il a déclaré l’attachement des jeunes bénéficiaires des aménagements au Président de la République et à ses ambitieuses politiques agricoles qui ont fait de l’agriculture, secteur auparavant marginalisé, un pôle de développement dans le pays.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge