Le Président de la République effectue la prière de l’Aid Al Adha à la mosquée Ibn Abbass

mosquee-ibn-abbassLe Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a effectué lundi matin la prière de la fête de l’Aid Al Adha béni à la Mosquée Ibn Abbass à Nouakchott.

La prière a été dirigée par l’Imam Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibourahmane en présence du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine; du président du Sénat, M. Mohamed El Hacen Ould El Haj; du président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Ould Boilil; des membres du gouvernement; de plusieurs chefs des états majors des forces armées et de sécurité; des hautes personnalités de l’Etat; du corps diplomatique islamique accrédité en Mauritanie et de nombreux fidèles venant de différents points de la capitale.

Le Chef de l’Etat a été salué à son arrivée comme à son départ de l’ancienne mosquée par le Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine; le ministre de la justice, ministre des affaires islamques et de l’enseignement originel par intérim; l’Imam de la Grande Mosquée de la capitale; le wali de Nouakchott Ouest et les autorités administratives et municipales de la moughataa du Ksar.

Dans sa Koutba, l’Imam a rappelé les pilier du Hajj dont le Tawaf El Ivadha et les autres rites de ce devoir religieux.

Il a ensuite abordé la question du bélier du sacrifice, cette sunna héritée du père des prophètes Ibrahim El Khalil (PSL), en a explicité les caractéristiques et conditions, évoquant la pratique des différentes écoles (malikite, hanéfite, hanbalite et chafiite).

L’imam a passé en revue les hadiths sur lesquels ces différentes prescriptions et pratiques sont fondées, demandant aux fidèles de connaître les règles qui leur permettent d’accomplir leur devoir sacrée.

Il a par ailleurs exhorté les croyants à l’unité, à la solidarité et à éviter tout ce qui de nature à porter atteinte à la cohésion de la société.

A cet égard, il a remercié Allah pour ce climat de stabilité et de sécurité dont nous jouissons et nos dirigeants pour avoir oeuvré à nous débarrasser du fléau du terrorisme.

Il a insisté sur la nécessité de s’en tenir au Livre Saint (Le Coran) et à la Sunna du prophète (PSL) et à s’éloigner des différends et autres querelles relevant la caractère complet et équilibré de l’Islam.

M. Ould Habibourahmane a mis en garde contre l’élan safaouite chiite, relevant que la Mauritanie est une République Islamique sunnite pacifique qui tend sa main pour la coopération sur la base de points communs que nous partageons avec les autres sans toutefois porter atteinte à notre religion donc nos constantes sacrées.

Il a indiqué que le « prêche » fait par ces Chiites est inacceptable car ils dénigrent des compagnons du Prophète hors du commun comme Aboubekrine As Siddigh et Oumar Ibn Al Khattab que le Coran, a, de façon expresse, sublimé et ennobli.

Ils n’ont même pas épargné la mère des croyants Aicha qu’il ont traitée de tous les noms alors que le Saint Coran l’a blanchie de toutes les accusations dont les ennemis de l’Islam l’ont affublée. Aicha, qu’Allah l’agrée, dont l’héritage fabuleux en matière de Hadith du Saint Prophète (PSL) est connu, n’a pu échapper à leur sordide mensonge.

Une telle action est intolérable dans pays comme le nôtre, dit l(Imam, attirant l’attention des autorités sur un tel danger porteur de division voire de querelles intestines.

L’Imam a enfin réfuté l’appel de cette faction (chiite) tendant à l’internationalisation des Lieux Saints, estimant qu’ils sont l’objet d’attention particulière de la part des autorités saoudiennes et qu’en l’occurrence on ne peut leur trouver mieux que leur statut actuel.

Il convient de noter que la prière des deux fêtes (Aid Al Fitr et l’Aid Al Kébir) sont une sunna confirmée depuis l’an II de l’Hégire.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge