Le Président de la République: « Notre lutte contre la gabegie demande une coordination permenente et une collaboration entre tous les pays africains »

pays africainsLe Président de la République, président de l’Union Africaine, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a affirmé que la transparence est un engagement moral que nous devons tous respecter, chacun de la position qu’il occupe. Elle est aussi notre responsabilité vis-à-vis de nos pays, de nos citoyens et devant les futures générations.
Le Président de la République qui s’exprimait à l’ouverture, au palais des congrès à Nouakchott, de la conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable a ajouté que l’ancrage de la transparence et la lutte contre la gabegie exigent une coordination permanente et une coopération totale entre les différents pays africains tout comme ils appellent une approche multidimensionnelle et une action commune entre les leaders politiques, la société civile et le secteur privé.
Voici le texte intégral du discours du Président de la République:
« Au nom d’Allah le Clément et le Miséricordieux, Prière et Salut sur son prophète
Mesdames, Messieurs les représentants des pays et gouvernements,
Monsieur le président de la commission consultative de l’organisation internationale pour la transparence,

Mme la commissaire de l’Union Africaine pour les affaires politiques
Monsieur le directeur exécutif de Mo Ibrahim Fondation,
Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le président du Sénat
Monsieur le président de l’Assemblée Nationale
Monsieur le chef de file de l’opposition démocratique
Messieurs les ministres
Messieurs les invités d’honneur
Mesdames, Messieurs les représentants du corps diplomatique et des partenaires au développement
Messieurs les représentants des organisations de la société civile
Messieurs les représentants du secteur privé
Honorable assistance
Mesdames, Messieurs,
Il m’est tout d’abord agréable de vous exprimer tous mes sincères remerciements pour votre présence aujourd’hui avec nous pour participer à cette conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable en Afrique, vous souhaitant, chaleureusement, la bienvenue et un bon séjour.
Votre présence aujourd’hui parmi nous, malgré vos multiples préoccupations, reflète clairement le grand intérêt et l’engagement certain que vous accordez aux questions de transparence et de développement durable en Afrique,
Messieurs les honorables invités,
mesdames, messieurs,
La transparence et la bonne gouvernance sont des questions centrales et un gage pour le présent et l’avenir du continent africain, car elles sont la base solide pour garantir un bon rendement de l’économie africaine.
Nous enregistrons ici avec satisfaction le niveau de conscience qui existe dans notre continent en ce qui concerne l’importance de la transparence et de la bonne gouvernance, ce qui a permis jusqu’à présent de réaliser un progrès remarquable dans la mise en place du cadre juridique apte à rendre les législations nationales conformes aux normes internationales à travers la ratification de la convention africaine sur la lutte contre la gabegie et la charte africaine des agents publics.
De grands efforts sont aussi déployés pour suivre les transferts illégaux afin d’assécher leurs sources. Il s’agit là d’un grand travail sur lequel s’attèle un groupe de personnalités de référence sous la présidence du Président Tabo M’beki.
Messieurs les honorables invités,
Mesdames, Messieurs,
Si cette conférence est une opportunité appropriée pour passer en revue ce qui a été réalisé dans nos pays en matière de transparence, de lutte contre la gabegie et une occasion pour échanger les expériences et pour une meilleure connaissance des pratiques, nous aspirons à ce qu’elle soit aussi un moment historique pour ancrer la transparence et lutter contre la gabegie dans tous les aspects de la vie en Afrique, dans le but de garantir la réalisation du développement durable escompté dans ses différents aspects économique, social et environnemental.
Messieurs nos honorables hôtes, Mesdames, Messieurs,
La consolidation de la transparence, la mise en place des règles de la bonne gestion et la lutte contre la gabegie ont toujours été à la tête de nos priorités en Mauritanie, depuis les échéances présidentielles de 2009 et ont constitué le plus important axe dans l’activité du gouvernement.
Et si l’opération de réforme a rencontré une résistance dans les milieux bénéficiaires de la gabegie, la majorité écrasante du peuple mauritanien a soutenu, avec force, nos efforts, ce qui a permis pendant quelques années seulement de réaliser une croissance économique sans précédent, malgré une conjoncture internationale difficile due aux crises financières répétées et la stagnation économique mondiale.
Ainsi, la rigueur dans la gestion, la propagation de la culture de transparence et les efforts de lutte contre la gabegie ont conduit à changer la vision de la société vis-à-vis des prévaricateurs qui sont aujourd’hui detestés par le citoyen et poursuivis par la justice.
Les dépenses de gestion ont été aussi rationalisées et le budget d’investissement augmenté au moment où les entrées fiscales se sont accrues grâce à une lutte efficace contre la fraude fiscale.
La stratégie nationale de lutte contre la gabegie a constitué un document de référence élaboré de manière participative, conduisant à la définition des objectifs et des mécanismes aptes à asseoir les règles de bonne gouvernance et à libérer le pays de la gabegie.
Dans le même ordre d’idées, les organismes de contrôle ont été dynamisés , ce qui a permis de protéger les finances publiques contre les prévaricateurs et de récupérer des montants importants qui ont été consacrés, par la suite, au financement d’activités dans le domaine de la lutte contre la pauvreté La réforme du système des marchés publics a constitué une rupture totale avec l’époque où la gabegie était répandue dans le système d’approvisionnement de l’Etat et de ses institutions.
Notre pays a rempli les exigences de la transparence dans le domaine des industries extractives.
Ainsi, les gigantesques efforts que nous avons déployés dans ce domaine ont été loués. Le citoyen mauritanien a, lui aussi, retrouvé confiance dans les concours comme unique moyen d’accéder aux fonctions publiques.
Il m’est agréable à cette occasion d’annoncer que notre pays lancera une initiative pour la transparence dans le domaine de la pêche maritime.
Messieurs, les honorables hôtes,
Mesdames, Messieurs,
La transparence est un engagement moral que nous devons tous respecter, chacun de la position qu’il occupe. Elle est notre responsabilité vis-à-vis de nos pays et de nos citoyens et devant les générations futures.
L’ancrage de la transparence et la lutte contre la gabegie demandent une coordination permanente et une collaboration totale entre nos différents pays africains tout comme ils appellent une approche multidimensionnelle et une action commune entre les directions gouvernementales, la société civile et le secteur privé.
Je saisis cette occasion pour appeler toutes les forces vives de notre continent à œuvrer, ensemble, pour une Afrique débarrassée de la gabegie et où règne la transparence pour que ses peuples jouissent du développement durable.
Souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable.

Source : AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge