Le président de la République préside la cérémonie de célébration du quarantième anniversaire de la BCM (photos cridem)

BCM-40em Anniversaire de la BCM
Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé, mardi au Centre International des Conférences de Nouakchott, la cérémonie de célébration du quarantième anniversaire de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et de la création de notre monnaie nationale, l’Ouguiya.

Le Président de la République a ouvert l’exposition de l’Ouguiya organisé pour la circonstance, et ce après avoir écouté dans la grande salle du palais des Congrès des Versets du Saint Coran et s’être levé en signe de considération à l’hymne national.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, du premier vice-président du Sénat, M. Mohamed El Hacen Ould El Haj, du chef de file de l’opposition démocratique, premier gouverneur de la BCM, M. Ahmed Ould Daddah, de M. Sid’Ahmed Ould Bneijara, ancien premier ministre, des membres du gouvernement, …

des hautes personnalités de l’Etat, des anciens gouverneurs de la BCM, du wali de Nouakchott, du vice-président de la Communauté Urbaine de Nouakchott et des autorités administratives et municipales de la moughataa de Tevragh Zeina.

L’exposition dont le coup d’envoi a été donné par le Président de la République a comporté des specimens de la monnaie nationale de sa création à l’heure actuelle.

Le gouverneur a affirmé que la création de la BCM est venue concrétiser la volonté politique du fondateur de la République Islamique de Mauritanie et son fils fidèle, le défunt Me Moctar Ould Daddah, soulignant qu’il croyait à l’époque à son pays, même s’il était pauvre et faible et aue ses populations se trouvaient, dans leur majorité, en milieu rural.

Il a ajouté qu’à l’époque, le système bancaire était naissant et l’ensemble des soldes du pays en dévises était de 4 milliards 400 millions ouguiyas, selon le rapport de la Banque Centrale de Mauritanie en mars 1973, avec une augmentation de 700%, car le solde avant cette date ne dépassait guère 545 millions d’ouguiyas, soulignant que cette augmentation était due à l’accroissement du volume des exportations, à des subventions, des crédits et à des dépôts de pays frères et amis.

Le Gouverneur a passé en revue les étapes difficiles qu’a connues la BCM au cours des décennies passées et les dangers d’inflation et de gaspillage des ressources nationales qui l’ont minée, dans un environnement marqué par la menace terroriste, l’insécurité et la gabegie.

Dans un mot prononcé pour la circonstance par le ministre des affaires économiques et du développement, M. Sidi Ould Tah, au nom du Gouverneur de la BCM, a insisté sur l’importance de cet anniversaire qui consacre la souveraineté de la Mauritanie et la prise de l’initiative au niveau de son économie nationale et ce, en 1973, après avoir matérialisé l’indépendance politique en 1960.

Le Gouverneur a affirmé que grâce aux politiques économiques viables suivies par le Président de la République, à la rigueur dans la gestion, à la mise en place des règles de bonne gouvernance et au contrôle, des taux de croissance appréciables atteignant 8% en 2012 ont été réalisés au cours des dernières années.

Il a souligné que les réserves extérieures ont approché le milliard de dollars américains, soit l’équivalent de 300 milliards d’ouguiya, ce qui couvre les importations du pays durant 7 mois.

Le gouverneur a en outre affirmé que la BCM, en tant qu’institution chargée de tracer et d’exécuter les politiques monétaires et de contribuer à l’exécution des politiques économiques, s’est penchée, au cours des dernières années, sur une série de réformes qui ont englobé la modernisation du système bancaire, encourager la bancarisation islamique, appuyer la solidité du système bancaire, précisant, dans ce cadre, que le nombre des dépôts a augmenté pour atteindre environ 300 milliards d’ouguiyas et qu’un bond de qualité a été réalisé, à travers l’autorisation pour la création de nouvelles banques, ce qui, a-t-il dit, concrétise la confiance des investisseurs dans les perspectives prometteuses d’une économie nationale et prépare la la création d’une bourse de circuits de changes pour 2014.

Le gouverneur de la BCM a enfin parlé des bénéfices réalisés par son institution au cours des trois dernières années lesquels ont atteint, a-t-il noté, 17 milliards d’ouguiyas, soulignant que de nouvelles compétences seront récrutées très prochainement par le biais d’un concours transparent et honnête et qu’un appel d’offre sera lancé pour la construction d’un nouveau siège de la BCM.

                                                                   RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGES………

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge