Le Président de la République rencontre les présidents des partis et les parlementaires de la majorité

les présidents des partisAMI: Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a rencontré hier soir au Palais présidentiel à Nouakchott les présidents des parties de la mojorité et ses représentants au sein des deux chambres du parlement : l’Assemblée Nationale et le Sénat.
Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a tout d’abord remercié les députés et les sénateurs pour leur présence et leur rôle dans la consolidation de la démocratie et la défense des acquis réalisés dans le pays au cours de ces dernières années.
Il a ajouté que l’intérêt général du pays, l’enracinement et la promotion de la démocratie nécessitent un dialogue pour faire participer tous les mauritaniens à la gestion de leurs affaires.
Le Chef de l’Etat a, dans ce sens, rappelé qu’il a toujours opté pour la concertation, ce qui s’est traduit dans le document adressé par le gouvernement à l’opposition comme base pour ce dialogue. Ce document englobe la plupart des doléances de l’opposition, indiquant qu’il n’y aura pas de sujets tabous et que tous les sujets peuvent être discutés lors de ce dialogue, qui doit être au demeurant sérieux et responsable.
Le Président de la République a indiqué que la constitution ne peut être modifiée que par referendum, ajoutant qu’il y a des partis de l’opposition qui ont demandé la révision de la constitution. Il a rappelé, à ce sujet, qu’il n’a pas demandé cette révision et n’a pas le désir de l’entreprendre. Il a ajouté qu’en tant que garant de la constitution, il promet de ne modifier ce document que pour l’intérêt suprême de la Nation.
La plupart des intervenants ont évoqué la place qu’occupent le parlement et les communes dans le déroulement de ce dialogue et ses résultats. Certains s’interrogeaient sur les causes et les raisons de ce dialogue en l’absence d’une crise réelle dans le pays.
Dans ses réponses aux différentes questions, le Président de la République a dit qu’il n’y a pas de crise, ni politique ni sécuritaire, dans le pays mais l’intérêt général et la promotion de la démocratie constituent les raisons de ce dialogue.
Le Chef de l’Etat a enfin noté que la majorité attend la réponse de l’opposition et au cas où il y a dialogue, tous ses résultats seront appliqués à la lettre et tout le monde est invité à contribuer à sa réussite.
La rencontre s’est déroulée en présence du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf et du Président de l’Assemblée Nationale, M. Mohamed Ould Boilil.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge