Le président des pauvres ou le président pauvre ?

president pauvreEn Mauritanie comme dans beaucoup de pays du tiers monde, le train de vie de la présidence et du Président de la République en particulier fait l’objet d’interminables débats, supputations et fantasmes et, divise  les opinions. Une partie des citoyens estime que les avantages matériels du premier magistrat du pays en font une sorte de vice roi ; Digne héritier de la République jacobine, il concentre entre ses mains l’essentiel du pouvoir et la quasi-totalité de la ressource nationale qui est mise au service de son bien être et de celui de sa famille. Vols spéciaux, Palaces de luxe, costumes de grands tailleurs, maroquinerie de luxe rien n’est assez beau ou assez cher  pour leur assurer calme et quiétude sous les lambris dorés de la République. L’autre partie de citoyens pensent eux, que cette opulence dans un océan de misère est une véritable insulte à la démocratie et aux droits des citoyens.

Mais s’il y a un pays où ce débat n’a pas lieu d’être, c’est bien l’Uruguay qui a à sa tête le seul président au monde qui vit dans une ferme délabrée et reverse la grande majorité de son salaire à des œuvres caritatives.

Jose Mujica, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a refusé la luxueuse résidence habituellement réservée aux présidents uruguayens et a choisi de rester sur la ferme de sa femme, au bout d’un chemin de terre près de la capitale Montevideo. Il tire son surnom(le président des Pauvres) du fait qu’il reverse 90% de son salaire mensuel de 9.300 euros à des œuvres caritatives en faveur des pauvres ou des petits entrepreneurs. Le salaire qu’il lui reste correspond à peu près au revenu moyen d’environ 600 euros. Et il ne semble manquer de rien:

«J’ai vécu comme ça la plupart de ma vie. Je peux vivre avec ce que j’ai.» a pour habitude de répondre lorsqu’on lui pose la question

Sa déclaration de patrimoine, une obligation pour les élus uruguayens, s’élevait à 1.411 euros en 2010, soit la valeur de sa voiture, une Coccinelle Volkswagen 1987 qu’il conduit lui-même (même si actuellement il dispose du véhicule présidentiel, une Chevrolet Corsa.)

Cette année, il y a rajouté les biens de sa femme (du terrain, des tracteurs et une maison), amenant son total à 168.000 euros, une fortune toujours bien inférieure à celle de tous ses ministres.

Quand il a été élu président de la République le 29 novembre 2009, il n’a pas souhaité déménager de la petite maison (son « rancho » comme on appelle en Uruguay les habitations pauvres), 45 m² dans une banlieue pauvre de Montevideo, où il vit depuis vingt ans avec sa femme.

La maison ne lui appartient même pas, elle est à sa femme, Lucia. Un journaliste du quotidien espagnol El Mundo raconte qu’il l’a vu se rendre dans une droguerie de quartier pour acheter un siège de WC, et qu’il a accepté sur-le-champ une invitation des jeunes du petit club de foot Huracan, et là-bas, ils ont eu une petite discussion autour… du siège de WC. José Mujica a d’ailleurs décidé que le palais présidentiel figurerait sur la liste des lieux d’accueil des sans-abri en cas de saturation des centres d’hébergement en hiver.  En septembre dernier, il est apparu à une importante conférence latino-américaine du Mercosur avec le nez cassé : il a expliqué qu’il s’était blessé en aidant un voisin à réparer sa maison détruite lors d’intempéries.

Ce jour-là, il avait envoyé un message de soutien à tous ceux dont les maisons avaient été endommagées par le déluge : « Chaque fois qu’il a plu, il a bien fini par s’arrêter de pleuvoir. Idem pour le vent. »

Voilà le président d’un tout petit pays qui pourrait en inspirer les plus grands !

Son voisin, le nouveau président paraguayen Fernando Lugo  a annoncé lors de sa prise de fonction qu’il ferait don de son salaire aux pauvres.

Le geste de Fernando Lugo est d’autant plus détonnant qu’un président paraguayen ne touche pas un salaire mirobolant : 49 000 euros par an. Le chef de l’Etat le mieux payé du monde, le Singapourien Lee Hsien Loong, gagne 1,5 millions d’euros et le salaire du président français Nicolas Sarkozy, qui s’est augmenté au début de son mandat, atteint 240 000 euros. L’un des présidents à être le plus mal payé est sans doute son autre voisin le Bolivien, Evo Morales, dont les émoluments s’élèvent à seulement 15 000 euros par an.  Plus prés de nous en Afrique, la Présidence malawite a décidé de vendre le jet présidentiel pour nourrir les populations les plus pauvres et à cultiver des légumes et du maïs afin de combattre la malnutrition.   Environ 10% des 13 millions d’âmes que compte le Malawi souffre d’une pénurie alimentaire. L’avion, de 24 places, a été vendu à  14 millions de dollars  à une société des îles Vierges. Le produit de cette vente devrait contribuer à soulager les populations cibles.

L’ancien président, Bingu wa Mutharika, avait acheté cet avion à 22 millions de dollars et depuis son arrivée au pouvoir, la nouvelle présidente, Joyce Banda, a entrepris plusieurs mesures visant à réduire le train de vie l’Etat. Tous nous avons encore en souvenir l’austérité d’u Thomas Sankara qui se déplaçait en Peugeot 405 alors que ses ministres utilisent des Renault 5.

Paradoxalement c’est dans les pays pauvres que l’on retrouve les présidents les plus riches et les plus couteux. En Allemagne par exemple, la Chancelière rentre chaque soir chez elle dans son appartement particulier de moins de 100 mètres carrés dont elle paye elle même les factures d’eau et d’électricité. Pour ses voyages elle emprunte le train ou les vols commerciaux. Allez raconter ça à un chef d’Etat africain ! Il s’en trouvera des thuriféraires qui vous répondront le prestige de l’Etat, le bon fonctionnement de l’Etat, l’autorité de l’Etat, le symbole de l’Etat et de la Puissance Publique mais ils ne changeront rien au fait que nous avons des milliers de citoyens qui dorment depuis des semaines les pieds dans l’eau, et d’autres par centaines de milliers dont le seul souci est de trouver de quoi se nourrir, allez leur expliquer que ceux qui ont en charge les affaires publiques se servent d’abord eux même et largement avant de penser à eux.

Source : Mauriweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge