Le Président d’IRA, Biram Dah Abeid, lauréat du Prix des Droits de l’Homme des Nations Unies

Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA)

IRA-Biram Dah ABEID                Le Bureau du secrétaire général des Nations Unies a informé le Président d’IRA, Biram Dah Adeid, qu’il fait partie des cinq personnalités lauréates du Prix des Droits de l’Homme décerné par l’Organisation tous les cinq ans. L’ONU a aussi informé le Gouvernement mauritanien de sa décision et a invité le Président d’IRA à la cérémonie de remise du Prix qui se tiendra le mardi 10 décembre 2013 à son siège newyorkais  à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Mais le pouvoir mauritanien n’a pas apprécié l’information

                Le Prix des Droits de l’Homme des Nations Unies a été créé  le 19 décembre 1966 par la résolution 2217 de l’Assemblée générale pour récompenser les personnes ou associations qui ont accompli un travail remarquable pour protéger et/ou promouvoir les droits de l’homme.

                Parmi les personnalités remarquables auxquelles ce prix fut décerné, nous pouvons citer le Français René Cassin (1968, un des auteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948), l’égyptien Taha Houssein (1973),  l’Américain Martin Luther King (1978), le Sud-africain  Nelson Mandela (1988) ,  la Pakistanaise Benazir Bhutto (2008) et maintenant le Mauritanien Biram Dah Abeid.

                Après le Prix Weimar 2011, le Prix Front Line Défenders 2013, une nomination au Prix Sakarov 2013, voici que l’Organisation des Nations Unies, à son tour, marque son attachement et son soutien aux combats anti-esclavagistes que mènent IRA et son Président en Mauritanie. C’est une victoire supplémentaire des combattants de la liberté contre les forces de l’obscurantisme et de l’aliénation déguisées en oripeaux religieux.

                Le Président d’IRA est actuellement en tournée aux Amériques. Après le Mexique, il est arrivé aux Etats Unis où il a rencontré nombres de personnalités de poids dans ce pays et était reçu par de nombreuses organisations de défense des droits de l’homme et de lutte contre l’esclavage (Freedom House, notamment).

                 Pendant que le Président sillonne le monde pour porter la parole des militants anti-esclavagistes hors de nos frontières, IRA continue et amplifie le combat sur le terrain. Les militants d’IRA apprendront la nouvelle de l’attribution du Prix des Droits de l’Homme des Nations Unies à leur président alors qu’ils sont au kilomètre 75 de la route Boutilimit-Nouakchott à mi-parcours de la « Marche contre l’impunité » qu’ils ont lancée le 27 novembre dernier et qui couvrira 150 Km à pied. Cette marche vient en soutien au combat de Nourra Mint Aheimed et pour se remémorer l’assassinat des 28 militaires Négro-africains  lâchement exécutés à Inal le 28 Novembre 1990.

                Après l’Europe et l’Amérique, voici que l’ONU affiche sa reconnaissance d’IRA et de son combat. La Mauritanie devient le seul coin du monde où IRA n’est pas reconnue. Le seul pays au monde  ou le militantisme est puni et les droits fondamentaux sont bafoués

Nous félicitons la Mauritanie non officielle, le  peuples hratin et les activistes de l’IRA pour cet honorable prix qui sera reçu en leur nom et en leur honneur par l’ambassadeur de la justice et de l’égalité, le camarde Biram Dah Abeid au siège des nations unis à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme

La Commission de Communication                                                                   Le 30 Novembre 2013

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge