Le président du parti Tewassoul : la constitution est une ligne rouge

président du parti TewassoulDans un point de presse tenu mercredi, le président du parti Tewassoul, Mohamed Jemil O. Mansour a réaffirmé que l’opposition a besoin de préludes et de préalables pour engager un dialogue avec le pouvoir.

Selon O. Mansour le gouvernement a fixé au préalable la date et les participants au dialogue qu’il veut organiser de manière improvisée ce qui prouve qu’il s’agit simplement d’un dialogue unilatéral et non pas d’un dialogue inclusif comme le réclame l’opposition.

Le président de Tewassoul a ajouté que sa formation politique n’acceptera jamais une révision de la constitution et que le forum national pour la démocratie et l’unité a réaffirmé à plusieurs reprises qu’il tenait à sa sacralité.

Il a par ailleurs déclaré que le FNDU rejetait les tentatives du pouvoir de cacher la tragédie que vit le peuple réaffirmant que la prospection aurifère était un leurre, destiné à détourner les populations de leurs véritables problèmes.

Répondant à une question relative à la déclaration d’un conseiller du président demandant la dissolution du parti Tewassoul, O. Mansour a déclaré que la dissolution du parti ne constituait pas une crise pour nous, car Tewassoul est d’abord et avant tout une idée avant d’être un parti, réaffirmant que Tewassoul ne pourra jamais être absent de la scène politique.

Le président du parti Tewassoul, évoquant le dialogue avec le pouvoir a déclaré que tout dialogue, en l’absence du forum et du RFD est « un dialogue chimérique et sans importance ».

Source: Saharamedias

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge