Le président malien au Burkina jeudi pour le sommet sur le Mali.

Ouagadougou – Le président malien par intérim Dioncounda Traoré, en France depuis fin mai pour des soins, arrivera jeudi à Ouagadougou pour participer à un sommet ouest-africain sur la transition au Mali, avant de retourner à Paris, a-t-on appris mercredi auprès de la médiation burkinabè.

Le président Dioncounda Traoré arrive demain (jeudi) soir à Ouagadougou, sur invitation des chefs d’Etat du +groupe de contact+ pour le sommet de samedi, a déclaré à l’AFP le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé. Normalement, il doit repartir à Paris immédiatement après le sommet parce qu’il a encore quelques examens à subir, a-t-il ajouté.

Le Mali n’est pas membre du +groupe de contact+ mais (M. Traoré) a été invité par les autres chefs d’Etat, qui veulent l’entendre sur la situation de la transition, a expliqué M. Bassolé, dont le pays conduit la médiation dans la crise malienne au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Violemment agressé et blessé le 21 mai par des manifestants hostiles à son maintien comme chef de la transition après un accord entre la Cédéao et les putschistes du 22 mars, le président Traoré se trouve depuis le 23 mai à Paris pour des soins.

Lors du sommet de samedi à Ouagadougou, le président burkinabè Blaise Compaoré et plusieurs chefs d’Etat de la région doivent retrouver des représentants de la classe politique et de la société civile du Mali en vue de mettre en place un gouvernement d’union nationale dans ce pays.

Pour la Cédéao, un gouvernement plus inclusif que le cabinet actuel, dirigé par le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, sera plus à même de répondre à la crise dans le Nord malien, occupé depuis fin mars par des groupes armés dominés par les islamistes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

AFP

Source;   Romandie

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind