Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz marque des points

NonobstantBien que je ne sois pas un partisan invétéré de Mohamed Abdel Aziz, il faut toutefois être honnête et reconnaître que l’homme a fait beaucoup de choses pour le pays. Nonobstant tous les reproches qu’on peut lui faire, notamment un tableau très sombre dans le domaine des droits de l’homme et de la lutte contre la pauvreté,

ainsi que son parrainage d’un système de gouvernance teinté d’exclusion et de discrimination d’Etat, il a réalisé cependant des choses grandioses dans le domaine des infrastructures et de la diplomatie.

Il est l’unique président mauritanien à avoir diriger successivement l’Union Africaine et la Ligue Arabe. Quel Baraka poursuit cet homme, qui a échappé miraculeusement à la mort, a bénéficié d’une période faste de hausses des prix des minerais, et devant qui toutes les portes du succès diplomatique se sont ouvertes. S’il y a des qualités qu’il faut reconnaître à Mohamed Abdel Aziz, c’est certainement son courage et son sens des challenges.

Il n’était pas évident pour la Mauritanie d’organiser un sommet comme celui de la Ligue Arabe. Tous les invités l’ont confirmé. Ils ne pensaient pas que la Mauritanie pouvait organiser un tel sommet, même en une année de préparation, à forte raison, en moins de trois mois. Bravo, le Sommet Arabe de Nouakchott a bien eu lieu. Ses plénières viennent de démarrer, pour la première fois, sous la tente.

Ce qui ajoute un autre grain pittoresque au sommet. Autre fait inédit, la présence de l’Afrique dans ce sommet, à travers Idriss Deby qui dirige le G5 du Sahel et qui vient de passer le flambeau de la présidence de l’Union Africaine.

A travers ce sommet, c’est le visage réel de la Mauritanie, un pays moderne, hospitalier, riche de ses hommes et de ses femmes, de son patrimoine culturel et de son rayonnement civilisationnel qui sera réécrit par les nombreuses délégations arabes présentes à Nouakchott et qui s’étaient faits une autre image de la Mauritanie.

Certains de ces invités s’en sont pris aux médias mauritaniens d’être responsable de cet état de fait pour ne pas avoir suffisamment fait connaître la Mauritanie au reste du monde, surtout du monde arabe.

Cheikh Aïdara

Source: Adrar-info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge