« Le président Ould Abdel Aziz a parlé longuement avec l’un de ses hauts collaborateurs …


…en ma présence » dit Ould Haiba.

Le président du groupe indépendant de communication MEPIPS et expert militaire Mohamed Salem Ould Haiba a affirmé que le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz a conversé pendant longtemps au téléphone avec l’un des hauts responsables de l’Etat en sa présence.


Il a indiqué à ce propos que le président a confirmé à son interlocuteur que son état de santé s’est considérablement amélioré avec d’échanger ensemble dans leur appel téléphonique sur des sujets relatifs aux nouveautés dans le pays.

« Le président est apparu très au parfum de tout ce qui se déroule à l’intérieur du pays, qu’il effectue quotidiennement plusieurs contacts avec le Premier ministre, son directeur de cabinet, les chefs militaires et les membres du gouvernement, dirigeant le pays comme à son habitude » a précisé Ould Haiba.

Evoquant le retour du président, le président du groupe MEPIPS a souligné qu’il est une question de temps, soulignant que les préparatifs actuellement à pied d’œuvre au niveau du gouvernement et des médias officiels ainsi qu’au niveau de l’institution militaire pour la commémoration de l’anniversaire de l’indépendance nationale le 28 novembre courant montrent que le président de la république supervisera personnellement ces festivités, particulièrement la cérémonie de levée des couleurs du drapeau national, la décoration des personnalités civiles et militaires méritantes ainsi que la lecture du discours adressé à la nation devenu une tradition à cette occasion.

Non loin de ce sujet, le président de MEPIPS qui édite le journal « Le Véridique » dans ses versions tabloïd et électronique ainsi que le site « atlanticmedia.info » a précisé que toutes les rumeurs véhiculées sur une présumée vacance du pouvoir sont dénuées de tout fondement, appelant les protagonistes politiques de l’opposition et de la majorité à un consensus national situant l’intérêt national au dessus de toutes les considérations, œuvrant en faveur d’un dialogue national rassembleur, parrainé par le président de la république après son imminent retour au pays.

Ould Haiba a demandé que le président rencontre en personne toutes les parties politiques nationales , y compris la COD, réitérant son soutien au contenu du discours du chef de file de l’opposition démocratique Ahmed Ould Daddah, au du dernier meeting de la COD à Nouakchott, particulièrement son appel au consensus national et la convergence dans un dialogue réunissant tous les acteurs politiques du pays.

« Je demande de nouveau aux leaders politiques du pays de ne plus impliquer l’institution militaire dans leurs tiraillements et dans leurs différends politiques, puisqu’elle se situe hors de ce champ et qu’elle doit être à l’abri de ces tintamarres et de ces propagandes diverses, car les forces armées et de sécurité sont les forces de ce pays et de ce peuple dont les mission est de défendre l’intégrité territoriale et d’assurer la sécurité à tous les mauritaniens nonobstant leurs appartenances et leurs convictions multiples » a-t-il dit.

Ould Haiba a poursuivi en précisant que ces forces armées et de sécurité doivent bénéficier du respect et du soutien de tous, affirmant la cohésion de l’institution militaire et son éloignement des querelles politique. Le Président de MEPIPS s’est posé également des questions sur ceux qui se prévalent d’être les proches, soutiens et alliés du président.

« Pourquoi se sont-ils éclipsés comme l’éclair comme s’ils ont été engloutis par la terre dés qu’ils ont appris qu’une balle a touché le président ». Pourquoi n’ont-ils pas prononcé un mot au cours de cette période délicate ? Où sont les nouveaux hommes d’affaires qui ont bénéficié de marchés publics et qui ont obtenu des distinctions de la BCM ? Pourquoi aucun d’eux n’a défendu le pouvoir de Ould Abdel Aziz ou répondu sinon démenti les rumeurs diffusées par ses rivaux.

Le président de MEPIPS a conclu en disant que tous ces gens sortiront de leurs refuges quand ils s’assureront du retour proche du président après son apparition hier avec son médecin soignant, qu’ils organiseront sans gêne des marches de joie pour fêter cette future arrivée du président. Les mauritaniens n’auront plus à dire devant ce fait que « lahoume Estirna bi-sitrika El jemil »

 

Source:Cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge