Nouadhibou reçoit Aziz avec les honneurs dignes de son rang

aziz à NDB
Des milliers d’habitants de la ville de Nouadhibou se sont rangés très tôt lundi 24 juin 2013 tout au long de la route reliant l’aéroport de la ville à la wilaya pour accueillir le Président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les populations ont arboré des banderoles portant leurs doléances au sein d’une forte présence sécuritaire au cours de laquelle les services de sécurité ont utilisé des chiens de détection pour assurer une sécurité maximale.

Comme au temps des « visitations », des dizaines d’administrateurs, d’élus et de militaires se sont rangés sur le tarmac de l’aéroport en attendant l’arrivée du Président de Nouakchott.

Comme lors des « visitations », des populations ont été mobilisées des quatre coins de la Mauritanie. Comme au temps des « visitations », des centaines de fonctionnaires ont déserté leur bureau pour aller se faire voir à Nouadhibou. Comme au temps des « visitations », tout ce que la république compte de racaille et de troubadours se sont dirigés vers la capitale économique.

Selon certains natifs de la ville comme Devally Ould Chein, la disqualification de certaines personnalités de la liste d’accueil du Président est la conséquence de l’impréparation, du manque de coordination et de l’incapacité d’organisation des autorités administratives en place.

Prévue juste pour quelques heures, la visite du Président Mohamed Ould Abdel Aziz avait pour objectif de donner le coup d’envoi des activités de la zone franche nouvellement créée.

Mais selon certaines informations officielles, le Président passera la nuit du mardi à Nouadhibou et présidera le lendemain 25 juin 2013 un meeting populaire au cours duquel les observateurs s’attendent à ce qu’il fasse quelques « importantes » révélations sur les futures élections législatives et municipales.

L’occasion est tout aussi belle pour répondre à de nombreux autres dossiers comme le parrainage de la drogue, les enregistrements, l’affaire Noel Mamère…. Le 28 juin 2013, Ould Abdel Aziz devrait se rendre à Rosso. Campagne agricole ou campagne électorale. C’est kif kif.

Source : lecalame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge