Le secrétaire général de l’ONU s’informe de l’expérience du centre d’Oncologie de Nouakchott

secrétaire général de l'ONULe secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon a effectué vendredi une visite d’information au Centre d’Oncologie de Nouakchott.
Le secrétaire général s’est notamment informé, sur le terrain, de l’expérience de cette structure vitale dans le traitements des malades du cancer et des différentes prestations qu’elle offre ainsi que des conditions des malades, des traitements apportés, de leur coût, de la nature des facilités matérielles et financières offertes aux patients en plus de la nature des assurances maladie.
M. Ban Ki-moon a visité l’unité de diagnostic par rayon laser, celle de la médecine nucléaire et écouté le directeur général de l’établissement présenter des explications sur l’apport de ces deux unités aux services du centre et leur contribution à garantir l’accès des malades aux meilleurs soins existants dans la sous région.
Le secrétaire général notant, au terme de cette visite, notant ses impressions sur le registre d’or du centre, a fait part de toute son admiration pour cette expérience et dit combien il apprécie son rôle pilote dans l’allègement des souffrances des cancéreux.
M. Ban Ki-moon a été accueilli à son arrivée et salué à son départ par le ministre de la santé, Pr. Kane Boubacar entouré de ses principaux collaborateurs.
Le centre national d’oncologie apporte des soins gratuits à tous les citoyens qu’il s’agisse de ceux qui disposent d’assurance maladie ou des indigents qui justifient d’une attestation de prise en charge des affaires sociales. Ces derniers bénéficient d’une baisse consistante du coût des traitements dont le centre prend en charge 50%.
Le centre, créé en 2006, a été doté d’équipements ultra modernes en 2008 et a fait l’objet d’une extension pour englober des unités modernes de traitement par rayons laser. Il s’assure de la situation des patients indigents, après quoi, les soins leur sont présentés gratuitement.
Le centre a accueilli, de 2010 à ce jour, plus de 1000 malades dont il s’est assuré de leur état et des diagnostics dont ils ont fait l’objet en attendant d’apporter à la plupart d’entre eux les traitements suivant le type d’atteinte dont ils souffrent.
Le centre a étendu récemment sa sphère en accueillant désormais des cancéreux des pays voisins de la sous région.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge