Le sénat adopte le projet de loi de finances initiale pour l’exercice 2016

sénat adopteLe sénat a adopté lundi à , au cours d’une séance plénière, présidée par M. Ba Abdoul Hadj, son vice-président, le projet de loi de finances initiale pour l’exercice 2016.
Pour l’année 2016, le montant des ressources affectées au budget se chiffre à quatre cent cinquante et un milliards cent soixante sept millions six cent vingt deux mille ouguiyas (451.167. 622. 000 UM).
Le ministre des finances, M. Moctar Ould Diay a indiqué dans son exposé relatif à ce budget prononcé devant les sénateurs, que sur le plan national, le programme économique du gouvernement pour l’année 2016 se fixe comme objectifs macroéconomiques, d’atteindre un taux de croissance économique de l’ordre de 5,2% et de contenir le taux d’inflation à 4,5% en moyenne annuelle.
Il a souligné également qu’il vise à ramener le déficit budgétaire global hors dons à 2,5% du PIB extractif ainsi qu’à porter les réserves officielles de change à 9,9 mois d’importation de biens et de services.
« Le contexte international dans lequel est élaboré le projet de loi de finances 2016 est marqué par des perturbations de l’économie mondiale et des turbulences géopolitiques majeures » a-t-il ajouté, rappelant que cette situation est due essentiellement aux évolutions observées dans les pays industrialisés, notamment les Etats-Unis, la zone Euro et le Japon, où la croissance a été globalement modeste, citant aussi le cas des Etats émergeants où la poursuite du ralentissement de la croissance est observée.
Les sénateurs ont loué, au cours de leurs interventions la présentation au Sénat pour examen du projet de loi de finances initiale pour l’exercice 2016 dans les délais légaux.ource:

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge