Le Sénat adopte le projet de loi portant code des pêches maritimes

Le Sénat adopte le projet de loi portant code des pêches maritimes Le Sénat a adopté, au cours d’une séance plénière tenue jeudi soir à Nouakchott sous la présidence de M. El Hacen Ould El Haj, président de cette chambre, le projet de loi portant code des pêches maritimes.
Le Gouvernement a été représenté à cette plénière par le ministre des pêches et de l’économie maritime, M. Nany Ould Chrougha qui a affirmé que la stratégie nationale des pêches repose sur les thèmes suivants:
– le programme du gouvernement en termes de bonne gouvernance, de développement durable et de transparence
– la vision intégrée du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté.
– la stratégie panafricaine de développement du secteur des pêches
– le développement global des ressources halieutiques et la conservation du milieu environnemental.
Il a ajouté que la nouvelle stratégie change de paradigme de gestion et introduit un système original d’accès à la ressource fondé sur le mécanisme des quotas individuels.
Il a enfin souligné que loe présent projet de loi vise à mettre en cohérence notre réglementation par rapport à cette nouvelle vision de gestion de nos ressources halieutiques et à rendre conforme notre droit des pêches maritimes à la réglementation internationale en la matière.
Après les interventions des sénateurs, le ministre a de nouveau pris la parole pour répondre aux questions posées par ces derniers.
Il a, dans ce cadre, précisé que le secteur a connu, grâce aux instructions données par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, un bond qualitatif à tous les niveaux.
Il a, à ce sujet, noté que les travaux de réalisation du port de Tanit ont débuté, de même que ceux de l’extension du port autonome de Nouadhibou où, a-t-il dit, les épaves des bateaux ont été dégagés.
Il a en outre souligné que cette dernière infrastructure a été alimentée en eau et électricité, affirmant, par ailleurs, que les travaux d’extension du port de pêche artisanale de Nouadhibou débuteront très prochainement, de même que la réalisation d’une usine pour la construction de vedettes pour la pêche côtière, précisant que ces mesures sont de nature à accroître les revenus du secteur en devises et à ouvrir de nouvelles opportunités d’emploi pour la main d’oeuvre nationale.
Il a enfin précisé que le code des pêches maritimes est nature à préserver nos ressources halieutiques et à garantir leur distribution de manière équitable sur tous les mauritaniens, indiquant que l’Etat disponibilise le poisson dans plusieurs villes du pays à des prix symboliques.
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge