Le Sénégal arrête un opposant gambien soupçonné d’être le cerveau de la tentative de coup d’Etat contre Yaya Djammeh

(CNTG)Sahara Media : Les autorités sénégalaises ont arrêté, samedi, l’opposant gambien Cheikh Sidya Bayo, leader du parti Conseil national pour la transition en Gambie (CNTG).

Cet homme est installé au Sénégal depuis 2012 et a été accusé par l’intermédiaire de divers médias, d’être parmi les instigateurs de la tentative de coup d’état des 29 et 30 décembre derniers contre le président gambien Yaya Djammeh.
Mardi 30 décembre, une attaque contre le palais présidentiel à Banjul a été déjouée, et depuis, de nombreuses arrestations ont lieu en Gambie. De son côté, la Guinée-Bissau réfute abriter sur son sol des auteurs présumés de l’attaque.
C’est dans une vidéo diffusée sur internet que l’opposant Cheikh Sidya Bayo lance un appel à l’insurrection en Gambie. En anglais, il encourage le renversement du président Yahya Jammeh. Des déclarations réaffirmées à la télévision sénégalaise, après la tentative de coup d’Etat en Gambie.
Ces récentes prises de parole seraient la cause de son arrestation, selon un de ses proches. Dans la nuit du vendredi à samedi, les policiers ont interpellé Cheikh Sidya Bayo à son domicile, avant de l’emmener au commissariat central de Dakar.
L’opération aurait été menée, au départ, par des agents des renseignements gambiens infiltrés avant que les forces spéciales sénégalaises n’interviennent pour parachever l’opération en s’emparant de Cheikh Sidya Bayo qui se trouvait dans un hôtel dans un hôtel de Dakar.
Des pays et des organisations dont les USA, l’Onu et le gouvernement sénégalais, accusés dans le passé, par Yaya Djammeh, de fomenter son renversement, ont appelé Banjul à respecter le droit dans l’emprisonnement de l’opposant gambien.
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge