Le sommet des 5+5 s’engage à combattre la migration irrégulière (Déclaration finale de Malte)

Les chefs d’Etat et de gouvernement du sommet du dialogue 5+5 des pays du pourtour méditerranéen ont exprimé samedi à Malte, dans leur déclaration finale, leur engagement à combattre la migration irrégulière et renforcer la lutte contre la contrebande et le trafic des êtres humains.

Les pays membres du dialogue 5+5 (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie ainsi que la France, Espagne, Italie, Portugal et Malte) ont indiqué qu’ils restaient  » collectivement engagés » à l’exploration de moyens pratiques et efficaces qui renforceraient les capacités institutionnelles, humaines et techniques afin de prévenir et combattre la migration irrégulière et renforcer la lutte contre la contrebande et le trafic des êtres humains.

Ils ont souligné aussi la nécessité de faciliter l’intégration des migrants qui se sont établis légalement dans les pays d’accueil en termes de stabilité et de compréhension mutuelle, appelant au développement de mécanismes qui visent à soutenir la réintégration des migrants légaux dans leurs pays d’origine.

Les pays du groupe 5+5 ont reconnu que la facilitation des transferts d’argent des migrants, à travers la réduction possible des coûts des transferts, contribuera au développement de leurs pays d’origine y compris le développement des PME.

Le sommet du groupe 5+5, qui est une enceinte de dialogue politique informel, vise à instaurer une coopération plus étroite entre les 10 pays méditerranéens par le dialogue politique et et une meilleure coopération économique.

Source:Atlasinfo

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind