Le syndicat des arbitres s’indigne

Zlatan_w484Choqué par les déclarations de Zlatan Ibrahimovic à l’issue de Bordeaux-PSG (3-2), le syndicat des arbitres a publié une lettre ouverte pour dénoncer l’attitude du Suédois.

Il est peu de dire que les arbitres de foot français n’ont pas apprécié les commentaires acerbes de Zlatan Ibrahimovic à l’encontre de monsieur Jaffredo, dimanche, quelques minutes après la défaite du Paris Saint-Germain à Bordeaux (3-2). Son syndicat, le SAFE (syndicat des arbitres de football d’élite), a publié une lettre ouverte ce lundi pour résumer son ras-le-bol, sans jamais citer le nom de l’attaquant suédois.

« Ce dimanche soir, pour une passe en retrait – et pourquoi pas une rentrée de touche bientôt ? – nous avons connu un nouveau déchaînement de haine et de violences verbales, peut-on lire en préambule. L’équation est simple : passe en retrait = arbitre le plus nul en 15 ans = pays de merde. Après M. Kuipers mercredi (de quel pays donc alors ?…), M. Jaffredo dimanche, et, en bout de ligne, puisque la coupe n’est pas assez pleine, la France toute entière. Rien n’est jamais trop grand pour l’ego surdimensionné. L’émotion est palpable par tout le pays et les remous sont nombreux. Le Ministre exige des excuses. »

Le SAFE craint que les propos d’Ibrahimovic, idole d’un certain nombre de footballeurs du dimanche, ne fragilise encore plus les relations, souvent hostiles, entre les arbitres et les acteurs du jeu. « Le retentissement de tels propos n’est pourtant pas anodin sur les plus de 25000 arbitres – un bien petit pays, en somme – qui peuplent nos Championnats. Le retentissement est même terrible en définitive, avec des phénomènes de violence qui s’amplifient dans les footballs de nos campagnes les plus reculées ou de nos cités les plus difficiles. Là où l’arbitre est souvent bien seul et très exposé. Les propos de ce dimanche nous indignent une fois de plus. Nous avons déjà alerté nos instances du climat qui se dégrade et nous inquiète toujours plus vis-à-vis des arbitres. »

La lettre se termine sur une comparaison entre le football et le rugby, les arbitres français souhaitant que les footballeurs s’inspirent de leurs collègues du ballon ovale. « Si l’arbitre de rugby fait bien partie du jeu, il est grand temps qu’enfin, au football, chacun reconnaisse la place de l’arbitre, l’accepte et la respecte. » Au regard de ce qu’il s’est passé hier à Chaban-Delmas mais aussi partout ailleurs chaque week-end sur les pelouses, il y a encore du chemin à faire.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge