Le syndicat des journalistes mauritaniens clôture ses soirées du Ramadan

Le syndicat des journalistes mauritaniensLes dialogues, les discussions et les soirées organisés par le syndicat des journalistes mauritaniens, en collaboration avec le réseau national de développement de la culture et la Fondation « El Malouma pour la culture et les arts », à l’occasion du mois béni du Ramadan ont été clôturés samedi soir à Nouakchott.
La troisième et dernière de ces soirées a été marquée par la discussion de trois axes dont le premier a traité de la scène de l’audiovisuel au cours du mois du Ramadan.
Le deuxième thème a, lui, axé sur la place de la culture et de l’art dans la société mauritanienne tandis que le troisième a porté sur le poème célèbre dans les louanges du prophète, intitulé « Salatou Rabi » pour son auteur Cheikh Mohamed El Yedali, chanté par l’artiste Mouna Mint Dendeni.
Au cours de la cérémonie de clôture des activités d’animation du mois du Ramadan, le président du syndicat des journalistes mauritaniens, M. Ahmed Salem Ould Moctar Salem a exprimé le voeu de voir ce programme culture répondre  » à nos aspirations dans les domaines de la culture, de l’art et du journalisme et d’apporter une contribution pour la dynamisation de la scène culturelle dont nous avons besoin ».
Il a ajouté que ces soirées du Ramadan offrent pour les populations de Nouakchott un espace différent des espaces ordinaires, de manière à leur permettre de vivre la liberté et de se divertir.
De son côté, le président du réseau national du développement culturel, Dr. Ahmed Habibi a indiqué que le but essentiel de ces soirées est de créer des traditions de culture réelles dans le pays et faire de Nouakchott une ville qui innove, réfléchit, écrit et lit.
La cérémonie de clôture a été aussi l’occasion de primer un certain nombre de journalistes, d’artistes et d’intellectuels.

Source: Ami

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge