Le syndicat des journalistes mauritaniens organise un congrès sur la liberté de la presse

syndicat des journalistes mauritaniensLe syndicat des journalistes mauritaniens a organisé dimanche à Nouakchott un congrès sur la liberté d’information sous le thème « La liberté de la presse dans le monde arabe et en Afrique », l’exemple de la Mauritanie.
Les participants à ce congrès, qui regroupe des représentants des syndicats arabes et africains et ceux de fédérations internationales et continentales de journalistes, discuteront, deux jours durant, de questions liées à la liberté de la presse, à la déontologie et aux règles de la profession.
Il s’agit de faire la lumière sur les voies et moyens à même de faire émanciper le secteur de l’information à travers les discussions et échanges que les conférences et exposés vont permettre.
M. Ahmed Salem Ould Abdel Raouf, ministre de l’équipement et des transports, ministre des relations avec le parlement et la société civile par intérim a, à cette occasion, souligné que la tenue de ce congrès en Mauritanie traduit le souci des pouvoirs publics d’enraciner les libertés individuelles et collectives conformément aux instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
De nombreuses réalisations ont été accomplies dans ce domaine, poursuit-il, et le champ des libertés s’est considérablement élargi à travers notamment la libéralisation de l’espace audiovisuel et la garantie de toute sorte d’appui en faveur de la presse privée.
Pour sa part, M. Ahmed Salem Ould Moktar Salem, président du syndicat des journalistes mauritaniens (SJM) a indiqué dans son mot pour l’occasion que les thèmes de la liberté de la presse, des limites de la responsabilité du journaliste, du respect de la déontologie et des règles qui gouvernent la profession sont une question d’une importance capitale.
Toutefois, la complexité du sujet au demeurant parfois très controversé commande de notre part une grande sagesse et une mûre réflexion.
Seule une large discussion, dit-il, impliquant tous les acteurs est à même de nous faire parvenir à une vision commune de nature à contribuer à promouvoir la pratique du métier et à émanciper le champ médiatique, ce qui peut nous assurer l’atteinte des objectifs escomptés.
Le président du SJM a ensuite rappelé la nécessité d’exercer son droit à la liberté d’expression suivant les prescriptions légales, loin de toute atteinte aux croyances religieuses et aux constantes nationales.
Les représentants des syndicats de la presse arabe, africaine et internationale ont loué l’expérience mauritanienne en matière de presse et le rôle qu’elle joue dans l’éclairage de l’opinion publique, attirant l’attention sur les problématiques posées à la profession et les obstacles auxquels font face les journalistes d’investigation de par le monde et sur le continent.
Le lancement des travaux de ce congrès s’est déroulé en présence du chef de file de l’opposition démocratique, du directeur de cabinet du Premier ministre, du secrétaire général du ministère des relations avec le parlement et la société civile et d’un certain nombre d’élus, de journalistes et de personnalités impliquées dans le domaine.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge