Le Tagant est-il devenu une destination de pèlerinage aux électeurs non ressortissants de la wilaya ?

vote en rim-rimweb.netLa wilaya du Tagant est envahie ces derniers jours par des marées humaines étrangères à la wilaya, venues pour se faire enregistrer sur les listes électorales dans 3 communes au moins de la région. Selon des sources, certains notables des communes oasiennes d’El Ghidiye et de Tichit supervisent en personne ces opérations en collaboration avec des responsables du RAVEL pour assurer l’enregistrement de nombreuses cartes d’identité en l’absence de leur titulaire.

Sur un autre plan, les habitants de ces localités ont constaté de temps à autre la présence parmi ces foules immenses, de non ressortissants, venus selon des confidences des abimes de la pauvreté grâce à la ruse des vendeurs des suffrages et des faussaires du jeu démocratique qui élisent des représentants impopulaires grâce à leurs solides réseaux.

Le confrère mourassiloun a rencontré certains de ces électeurs nomades au chemin de leur retour de leurs nouvelles communes. La majorité d’entre eux ont reconnu que l’objectif de leur enregistrement  dans ces circonscriptions électorales est de voter prochainement en faveur de candidats qui méritent d’être élus en raison de leur générosité.

« Par exemple pour mon cas, je viens de la zone Sbeikha à Nouakchott pour appuyer le généreux homme politique C.O.D dans son conflit ave certains adversaires politiques locaux pègres à la différence de cet homme qui résout  nos problèmes dans la capitale » témoigne A.B.S.

Il semble que la plupart de ces électeurs sont venus de Nouakchott et de localités relevant des moughataas de Kiffa, de Selibaby et d’Aleg. Les nouveaux inscrits s’approchent actuellement des commues de Rachid, d’El Ghidye et de Rai Tchiti Zaer.

Ils reconnaissent que leur soutien n’est pas le fruit du hasard, du fait que tel ou tel candidat est leur cousin, leur maître ou qu’ils sont tenu légalement d’appuyer contre son challenger, argumentant leurs assertions par le Hadith « Khairoukoum Li Ehlikoum We Enna Khairy Li Ehli » (Le meilleur de vous est pour les siens et le meilleur de moi pour les miens).

Il est à noter que la bataille électorale est trop difficile dans ces trois localités. Une situation qui a conduit certains à concevoir  des méthodes pour battre son challenger. Parmi ces procédés, le recours aux électeurs nomades qui sont  faciles à solliciter les votes contre des sommes modiques et l’acheminement des électeurs des villes et des villages pour voter dans une commune pour basculer les suffrages du candidat ou de la partie qui paie, laquelle supervise l’opération de A à Z depuis la conviction, le prise en charge, l’accueil, le déplacement retour au fief.

Il est incontestable que ce type de candidats engage d’énormes dépenses financières lesquelles investies dans des projets locaux au profit des vrais habitants bénéficieront de l’appui des autochtones et conduiront ces derniers à voter sans hésitation à l’auteur de cette générosité.

Notons enfin que ce nomadisme est de l’avis des juristes contraire à la loi organisant les élections, particulièrement le RAVEL qui oblige les personnes candidates à l’enregistrement à se présenter physiquement dans les centres de recensement.

Rapideinfo via Mourassiloun

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge