Le Togo qualifié pour les quarts de finale de la CAN

Grâce à son nul contre la Tunisie (1-1), le Togo s’est qualifié pour les quarts de finale de la CAN. L’Algérie et la Côte d’Ivoire ont fait match nul (2-2).

 

Le Togo va disputer le premier quart de finale de son histoire à la CAN. Dans une véritable finale pour la deuxième place, les Eperviers ont tenu le choc face à la Tunisie (1-1) pour conserver leur point d’avance au classement. Un match à rebondissements avec l’ouverture du score de Gakpe (13e) pour les partenaires d’Emmanuel Adebayor, un penalty généreux pour les Aigles de Carthage transformé par Mouelhi (31e) et un autre manqué, toujours par le milieu tunisien, à dix minutes du terme. La Tunisie reste donc à quai, avec l’Algérie, qui est parvenue à accrocher la Côte d’Ivoire (2-2), dans une rencontre sans enjeu. Les quatre affiches des quarts sont connues : Ghana-Cap Vert, Afrique du Sud-Mali, Côte d’Ivoire-Nigéria et Togo-Burkina Faso.

Rien n’a été offert Au Togo ce mercredi. Dans leur schéma de jeu classique, positionnés très bas avec leur capitaine seul en pointe, les Eperviers ont logiquement ouvert le score par Gakpe, bien lancé dans le dos de la défense par Adebayor, et qui venait battre Ben Cherifia du gauche (1-0, 13e). L’attaquant des Spurs a été une menace constante pour l’axe défensif tunisien, avec notamment un plat du pied à un cheveu du poteau (10e), une frappe puissante juste à côté (21e) une tête sur la barre (70e) et une activité sur tout le front de l’attaque, bien secondée par Floyd Ayité et Gakpe. Mais s’il y en a un qui n’a pas vraiment aidé les Togolais, c’est M. Bennett, l’arbitre de la partie. L’officiel sud-africain a sifflé deux penalties pour la Tunisie, l’un généreux marqué par Mouelhi (1-1, 30e), l’autre moins discutable, mais manqué par le joueur de l’Espérance de Tunis (77e).

L’Algérie sauve (presque) l’honneur

Entretemps, il avait omis deux fois de désigner le petit point blanc, d’abord suite à un tacle répréhensible de Bossou sur Darragi (52e) puis sur une faute pourtant évidente de Ben Cherifia sur Adebayor (73e). Résultat des courses, de nombreux cartons sortis et une partie pas du tout maitrisée. Si le résultat ne s’en trouve pas vraiment faussé, le scénario du match aurait pu être tout autre. Contraints de courir après un deuxième but qui n’est jamais venu, la Tunisie a beaucoup tenté mais trop peu réussi, à l’image de Darragi, malheureux sur un coup-franc sorti par Agassa (66e) et M’Sakni, bien muselé par la charnière adverse. Non sans peine, le Togo continue dans cette CAN 2013, déjouant les pronostics, et confirmant son statut d’équipe surprise mais toujours plus cohérente au fil des matches.

Il n’y avait que l’amour-propre en jeu dans l’autre match du soir entre l’Algérie, déjà éliminée mais qui se devait sauver l’honneur national en inscrivant au moins un but, et la Côte d’Ivoire, déjà qualifiée mais qui n’avait certainement pas oublié son élimination en demi de la CAN 2010 par ces mêmes Fennecs. Au final, le match fut spectaculaire et le score de parité logique (2-2). L’Algérie, a cru pouvoir empocher la mise, en menant 2-0 jusqu’au dernier quart d’heure grâce à un penalty de Feghouli (1-0, 64e), et un but de la tête signé Soudani sur un service du Valencian (2-0, 70e). Mais les Ivoiriens ont confirmé leur bonne tenue, revenant d’abord grâce à Drogba, d’un coup de casque sur un centre lointain de Boka (2-1, 77e) puis Bony, d’un tir contré des 20m (2-2, 80e). Le penalty manqué en tout début de match par Boudebouz (7e) aurait pu permettre aux Algériens de plier le match, mais le poteau a repoussé la tentative du Sochalien.

 

Eurosport

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind