L’éditorial de Biladi

editorial_biladiRMI Biladi : N’ayant pas encore achevé la première année de son dernier quinquennat, le président Mohamed Ould Abdel Aziz serait hanté par l’idée de laisser le pouvoir au terme de son mandat. Il y a bien sûr le confort que procure le pouvoir absolu à la tête d’un pays comme le nôtre et qui justifie à lui seul de s’accrocher au trône. Mais s’évoque également la crainte de répondre, un jour, aux actes de mauvaise gestion et de détournements abyssaux dont l’accusent ses détracteurs.

Pour échapper à tout cela, l’homme chercherait à s’éterniser au pouvoir à travers une combine qui consiste à changer le régime politique de présidentiel à un régime parlementaire. Une astuce qui lui permet, le cas échéant, de devenir premier ministre à vie.

Tant il compte sur la docilité des députés qui n’iront jamais s’opposer à celui qui exerce le pouvoir. Même si leur onction est nécessaire à son accession au poste de premier ministre. Jusqu’ici, il ne s’agit que de rumeurs se basant sur des confidences faites par de grands électeurs qui auraient été contactés par l’intéressé en vue de le soutenir dans le ‘’projet diabolique’’ qu’il compterait lancer incessamment.

Sa tournée à l’intérieur du pays et sa disponibilité toute nouvelle au dialogue avec l’opposition seraient motivées par ce souci. Surtout que l’opposition a toujours réclamé un rééquilibrage des prérogatives du président au profit du premier ministre.

Alertée par rapport à la possibilité pour le président de recourir à une telle astuce, l’opposition, tous groupes confondus, rejettent toute forme de modification de la constitution. Du moins pour l’instant. Cela est-il suffisant pour dissuader Aziz de prendre une telle démarche ?

Si cela arrivait à se confirmer, ce sera au moins un acte de parjure d’un président qui a juré, la main sur le Coran, de ne contribuer à aucune action qui viserait la modification de la loi qui l’empêche de faire plus de deux mandats à la tête du pays. Ce sera également un saut dans l’inconnu qui pourrait emporter son auteur.

Source: RMI Biladi

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge