L’Egypte entame la destruction du siège du parti d’Hosni Moubarak

Des ouvriers sur le chantier de démolition de l'ancien siège du PNDL’Egypte a entamé dimanche 31 mai la démolition du siège du parti de l’ex-président Hosni Moubarak. Incendié durant la révolte populaire de 2011 qui le chassa du pouvoir,  ce bâtiment était, pour les manifestants, le symbole de la corruption, des abus policiers et de l’autoritarisme du régime d’Hosni Moubarak.

Les travaux de démolition du siège du Parti National démocrate de l’ancien président Hosni Moubarak ont commencé dimanche 31 mai. La démolition du bâtiment jouxtant la célèbre place Tahrir devrait durer de trois à quatre mois et a été ordonnée par le Premier ministre Ibrahim Mahlab.

Le siège du Parti national démocrate (PND) avait été incendié dans la nuit du 28 janvier 2011, trois jours après le début du soulèvement populaire contre l’ex-président Moubarak. Un premier projet prévoyait de faire du bâtiment jouxtant la place Tahrir « un musée de la révolution ».

L’idée a été abandonnée au profit de projets plus lucratifs. Le gouvernorat du Caire veut en effet récupérer le terrain qui vaut de l’or puisqu’il donne sur le Nil. Toutefois, le ministère des Antiquités ne l’entend pas ainsi. Il a fait valoir ses droits sur ce terrain qui faisait partie du jardin du musée égyptien du Caire.

C’est par ce jardin qu’arrivaient par péniches de Haute-Egypte les statues colossales exposées au musée. Un jardin confisqué dans les années cinquante par le président Nasser pour y faire construire le siège de l’Union socialiste, le parti unique. Les Cairotes devront attendre avant de savoir si le terrain sera transformé en un nouveau cinq étoiles ou en un musée à ciel ouvert.

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge