L’Emir du Trarza se Rallie à l’UPR à Lebeyred.

Malgré ses affinités  avec Boidel, sa parenté avec Babe ould Sidi, l’Emir du Trarza  Ahmed Salem ould  Hbib  a  toujours gardé ses distances avec El Wiam et, fini par rejoindre  l’UPR de Ould Abdel Aziz. La fête fut à la hauteur de l évènement grandiose. L’Emir fut surpris par l’afflux massif de la population du bled  et  d’ailleurs.
La présence ne s’attendait visiblement pas à cela ce qui réconforta les partisans de l’Émirat quelle demeure une pièce maîtresse dans la vie politico sociale de la Willaya du Trarza. Les  invités de l’ Emir étaient non moins surpris par la présence de figures notables de  l’opposition qui expliquaient néanmoins qu’ils étaient là plus pour honorer les hôtes de  l’Emirat que pour le parti du Président ; bien que  l’Emir avait  précisé que le contexte était politique et rentre dans le cadre de son ralliement à l’UPR.
On ne lésina sur rien.Tbel  Lekbir   donna de la voix, seule la poésie Epique ( teydine ) fut récuser par les organisateurs évitant par la même de réveiller les susceptibilités  des uns par rapport aux autres ( ce qui frustra les cousins ) . Il n’y’a pas eu cependant que du bonheur et de l’ honneur.

L’absence de grandes figures de Lmahsar fut souligné même si l’entourage de l Emir  veut minimiser cela. Et  d’aucuns disent même avoir serré les mains de quelque uns sans toutefois être surs. La famille très connue de Hel Aidelhe malgré ses liens très solides avec Mane mt Hbib   sœur de l’Emir ( chevahe LLahou )  sera peu représentée. Les  remarques fustigent  qu’ il y avait plus de représentants d’autres tributs que celle de Oulad Ahmed ben Deman .
Et en marge du déjeuner on chuchota même  qu’ on est là  plus  pour le père que le fils. L’Emir Ahmed Salem Ould Hbib d’après Ehel Lmahsar est moins impliqué que son père moins porté sur la Politique. Un universitaire et de facto moins féodale  et  le séjour en Europe de l actuel Emir l’éloignement de son père  fut certainement l’ une des causes de son  manque de connaissances approfondies  des coutumes de l’Emirat.
C’est le sort, la disparition  trop tôt de son père Hbib Ould Ahmed Salem ould Brahim Salem  Rahimehoullah  qui détermina son destin. Mais le temps, la sollicitude de l’Emir du Trarza Ahmed Salem Ould Hbib, son intelligence  et l’expérience viendront à bout sans aucun doute de ces insuffisances.

Tahra mint Hembara

Source: cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind