Les 2 rapports onusien et africain sur le développement humain soulignent les progrès de la Mauritanie Déclare le ministre de l’économie et des finances

2-rapports-onusien-et-africainLe ministère de l’économie et des finances a organisé vendredi à Nouakchott une cérémonie à l’occasion du lancement du rapport international 2015 et africain 2016 sur le développement humain.

Le ministre de l’économie et des finances, M. Moctar Ould Jiay a, dans un mot pour la circonstance, précisé que les deux slogans des deux rapports sont « oeuvrer pour servir l’humanité » pour le premier et « accélérer le rythme de développement dans le cadre de processus genre et liberté de la femme en Afrique » pour le second.

Les deux rapports, en raison des défis liés au développement humain et à la lutte contre la pauvreté constituent le thème central de l’actualité ces jours-ci.

Il a ajouté que, s’agissant de la Mauritnaie, ces défis sont au coeur des préoccupations du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) qui était la vision stratégique du gouvernement à l’horizon 2015 et dont la mise en oeuvre a conduit à des progrès importants dans ce domaine notamment le dernier plan d’action du CSLP.

M. Ould Jiay a relevé qu’en ce qui concerne le développement humain, la Mauritanie a connu depuis 1980 un progrès continu de l’indicateur du développement humain (IDH) qui selon les rapports internationaux a évolué de 0,347 en 1980 à 0,475 en 2010 puis 0,487 en 2013 pour atteindre 0,506 en 2014.

Le rapport africain a également souligné que le niveau de développement humain n’a connu qu’une croissance timide dans tous les pays voisins exception faite de la Mauritanie où il avoisine la moyenne annuelle de l’indicateur de développement humain en Afrique. Avec un indice de 0,506, le pays a gagné 5 places dans le classement mondial.

Le ministre a noté que ces efforts ont été accompagnés par des progrès importants en matière d’emploi où la moyenne de l’activité en Mauritanie est de l’ordre de 63,46% en 2014 au lieu de 34,44% en 2012. Les femmes occupent aujourd’hui 30% des postes ministériels et représentent au parlement 7,21% en 2014 au lieu 4% en 2004. Au niveau des conseils municipaux elles représentent par contre 35%.

Le représentant résident du PNUD, M. Mario Samaja a dans son mot indiqué que cette « mobilisation témoigne de l’intérêt que porte les pouvoirs publics mauritaniens aux problématiques de l’emploi, de l’égalité des genres et du développement humain en général.

Il a en outre, mis en relief l’évolution positive de l’IDH en Mauritanie avec un taux de croissance annuel moyen de 1,16% et une augmentation de 39,7% entre 1985 et 2014. Pour la période 2010 – 2014, le taux de croissance a été de 0,92% supérieur à la moyenne africaine qui est de 0,86% pour la même période.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’emploi, de la formation professionnelle et des TICs, M. Dia Moctar Malal.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge