Les activistes de Touche pas à ma Nationalité manifestent et la police disperse à coups de grenades

Plusieurs dizaines de militants et sympathisants du Mouvement Touche pas à ma nationalité, ont manifesté, mercredi 28 novembre, 52 eme anniversaire de la fête nationale du pays pour réclamer l’annulation de l’enrôlement contesté par les négro mauritaniens depuis août 2011.

Lors de cette manifestation, les jeunes de TPMN ont brulé des pneus et ont érigé des bariccades pour dénoncer  ce qu’ils qualifient de « discrimination  et de ségrégation contre les noirs en mauritanie ».

Au niveau du carrefour de la polyclinique, où, les manifestants s’étaient rassemblés, des unités de la police anti émeute sont venues les disperser à coups de grenades et de matraques, selon des témoins oculaires, peu avant l’arriveé de notre  reporter.

Selon nos informations , les policiers ont pu arrêter des manifestants qui sont encore entre leurs mains.

A en croire, que les manifestations du Mouvement TPMN de l’année passée à Nouakchott et Kaédi ont enregistré , un mort , de nombreux  blessés, des boutiques ont saccagées, des véhicules, des centres d’enrôlements brûlés et des personnes interpellées.

Source :


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind